NOUVELLES

Le père et la belle-mère d'un garçon battu à mort sont condamnés à 18 et 13 ans

05/06/2014 03:53 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

BRAMPTON, Ont. - Le père et la belle-mère d'un garçon de 10 ans battu à mort en Ontario ont été condamnés à la prison à vie par un juge de la Cour supérieure, jeudi.

Garfield Boothe n'aura droit à aucune libération conditionnelle avant 18 ans, mais pourrait demander une réduction de sa peine dans 15 ans. Son épouse, Nichelle Boothe-Rowe, devra passer au moins 13 années derrière les barreaux.

Le couple avait été reconnu coupable du meurtre non prémédité du jeune Shakeil Boothe en avril dernier par un jury de Brampton, en Ontario, qui avait délibéré pendant 14 heures.

En annonçant sa décision, le juge Fletcher Dawson a indiqué que Boothe avait joué un plus grand rôle dans la mort du garçon, bien qu'il soit évident que Boothe-Rowe était complice.

Shakeil Boothe, qui avait quitté la Jamaïque pour aller vivre avec son père en 2009, a été battu régulièrement, affamé et enchaîné à son lit dans les mois qui ont précédé sa mort en 2011.

Les jurés ont appris qu'il était décédé «dans les minutes ou les heures» ayant suivi de violents coups qui l'avaient laissé avec un oeil poché, des ecchymoses à la tête, des côtes fracturées à répétition et des hémorragies internes.

Le verdict de culpabilité était associé à une peine obligatoire de prison à vie sans possibilité de libération avant 10 à 25 ans. La Cour devait ensuite déterminer la durée exacte de la détention sans possibilité de libération.

PLUS:pc