NOUVELLES

LE MONDE EN BREF DU VENDREDI 6 JUIN

05/06/2014 10:59 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Voici le Monde en bref du vendredi 6 juin à 03H00 GMT:

CAEN (France) - Les grands du monde se réunissent vendredi sur les plages de Normandie pour honorer les soldats ayant participé au Débarquement il y a 70 ans, un anniversaire assombri par le bras de fer entre Russes et Occidentaux qui se joue à l'autre bout de l'Europe, en Ukraine.

Près de 1.800 vétérans des plages d'Omaha ou Utah Beach, les chefs d'Etat et de gouvernement d'une vingtaine de pays, dont Barack Obama, David Cameron, Angela Merkel et François Hollande en maître de cérémonie, participent aux commémorations qui commencent dès 09H00 locales (07H00 GMT) au mémorial de Caen.

BERLIN - Le président élu ukrainien, Petro Porochenko, a estimé jeudi soir à Berlin que les cérémonies de commémoration du Débarquement allié en Normandie de juin 1944, vendredi, seraient une démonstration d'unité européenne.

PARIS - Le président russe Vladimir Poutine a entamé jeudi son come-back diplomatique en retrouvant à Paris les principaux dirigeants occidentaux, qui l'ont tenu à l'écart depuis deux mois en raison de la crise ukrainienne.

Il s'est entretenu jeudi soir avec son homologue français François Hollande, qui avait auparavant dîné avec le président américain Barack Obama.

Le maître du Kremlin, que les Occidentaux n'ont pas revu depuis le rattachement de la Crimée à la Russie en mars, s'était aussi entretenu dès son arrivée à Paris avec le Premier ministre britannique David Cameron.

Les rencontres bilatérales vont se poursuivre vendredi avec une rencontre entre M. Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel en Normandie.

La seule rencontre ne figurant pas pour l'heure au programme est un tête à tête entre MM. Obama et Poutine, dont les relations sont au plus bas depuis des mois.

JERUSALEM - Israël a relancé massivement jeudi la colonisation en représailles à un gouvernement d'union palestinien agréé par la communauté internationale, soulevant la colère des Palestiniens et des critiques de l'ONU. Le gouvernement de Benjamin Netanyahu a annoncé, en deux temps, des projets de construction de plus de 3.000 logements de colons en Cisjordanie et à Jérusalem-Est occupées.

BRUXELLES - L'Union européenne s'est dite "profondément déçue" jeudi par l'annonce du gouvernement israélien de la relance massive de la colonisation, et l'a appelé à "annuler" cette décision.

GENEVE - Les opérations du CICR en Libye sont "gelées temporairement" après la mort mercredi de son délégué dans la ville de Syrte, a déclaré jeudi à l'AFP un porte-parole de l'organisation humanitaire.

MAIDUGURI (Nigeria) - Des "centaines" de morts et des villages rasés mardi, des hommes armés qui tirent dans la foule mercredi et abattent 45 personnes: les massacres attribués aux islamistes de Boko Haram se succèdent ces dernières 48 heures dans le nord-est du Nigeria.

CARACAS - L'opposant radical vénézuélien Leopoldo Lopez, détenu depuis plus de trois mois dans les environs de Caracas, va être jugé pour "incitation à la violence" pendant les manifestations contre le gouvernement de Nicolas Maduro, a annoncé jeudi le parquet.

FRANCFORT (Allemagne) - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a annoncé jeudi un ensemble de mesures pour encourager le crédit en zone euro et contrer l'inflation basse, unanimement approuvées par le conseil des gouverneurs des 18 pays de la région.

La BCE a par ailleurs abaissé son principal taux directeur à 0,15% lors de sa réunion mensuelle de politique monétaire, un nouveau plus bas historique, et surtout porté en territoire négatif son taux de dépôt à -0,10%.

WASHINGTON - Le Fonds monétaire international (FMI) s'est "réjoui vivement" de la baisse des taux décidée jeudi par la Banque centrale européenne (BCE), tout en soulignant que de nouvelles actions pourraient être nécessaires.

LONDRES - Le parti populiste britannique Ukip n'a pas remporté jeudi son premier siège à la Chambre des Communes, lors d'une élection partielle dans un fief conservateur à Newark.

SAO PAULO - La grève "illimitée" des employés du métro de Sao Paulo entamée jeudi a provoqué un embouteillage record de 209 km et laissé des centaines de milliers de personnes sans transport public à une semaine du Mondial.

Même si la grève est partielle et ne touche que trois des cinq lignes, celle-ci place sous pression les autorités à une semaine jour pour jour du match d'ouverture Brésil-Croatie (le 12 juin).

mf/jr

PLUS:hp