NOUVELLES

La valeur totale des permis de bâtir délivrés au pays a augmenté en avril

05/06/2014 12:44 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

OTTAWA - Statistique Canada a annoncé jeudi que la valeur totale des permis de bâtir délivrés par les municipalités canadiennes avait enregistré une hausse de 1,1 pour cent en avril, ce qui constitue la première augmentation depuis janvier.

Ce résultat est cependant inférieur aux attentes. Les économistes consultés par Thomson Reuters avaient en effet prévu une progression de quatre pour cent.

Statistique Canada a indiqué que les municipalités avaient délivré pour 6 milliards $ de permis de bâtir en avril, en raison d'une hausse des intentions de construction dans le secteur résidentiel, qui a plus que compensé la baisse observée dans le secteur non résidentiel.

La valeur des permis de construction résidentielle s'est accrue en avril de deux pour cent, à 3,7 milliards $, soit une deuxième augmentation mensuelle de suite.

L'Ontario, l'Alberta et la Nouvelle-Écosse ont été à l'origine de la majeure partie de la hausse, tandis que des baisses ont été observées dans trois provinces, la Colombie-Britannique ayant enregistré la diminution la plus prononcée.

La valeur des permis de construction de logements unifamiliaux a augmenté de 2,8 pour cent, à 2,1 milliards $, en avril, alors que la hausse observée en Ontario a plus qu'effacé les baisses enregistrées dans cinq provinces, avec en tête l'Alberta.

Par ailleurs, la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux a avancé de 1,1 pour cent, à 1,6 milliard $. Des gains ont été réalisés dans sept provinces, l'Alberta ayant affiché la plus forte progression.

Les entrepreneurs ont pris pour 2,3 milliards $ de permis de construction non résidentielle en avril, en baisse de 0,4 pour cent par rapport au mois précédent, une forte baisse dans le segment des immeubles commerciaux ayant effacé les gains réalisés dans la composante institutionnelle et celle des immeubles gouvernementaux.

Les hausses enregistrées dans cinq provinces, menées par le Québec, n'ont pas suffi à contrebalancer les reculs subis dans les autres provinces. Encore une fois, la Colombie-Britannique a enregistré la diminution la plus prononcée.

PLUS:pc