NOUVELLES

La cinéaste Gia Coppola prend sa place avec son long métrage «Palo Alto»

05/06/2014 11:55 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

TORONTO - Gia Coppola met du temps avant de se confier au sujet de ses premiers pas comme réalisatrice.

Comme les adolescents qu'elle met en scène dans «Palo Alto», la jeune femme de 27 ans explique qu'elle tente toujours de trouver sa propre voix. C'est ce lien qu'elle tisse avec ses personnages qui lui a donné envie d'adapter pour le grand écran un recueil de nouvelles de l'acteur James Franco.

La petite-fille du géant hollywoodien Francis Ford Coppola affirme qu'elle n'avait jamais lu auparavant des écrits sur les adolescents qui semblaient aussi réalistes.

Elle dit avoir adoré le fait que les histoires soient racontées du point de vue des adolescents.

Le long métrage, qui est sombre et déstabilisant par moment, raconte la vie d'adolescents du nord de la Californie, qui sont à la fois insouciants et désireux de forger des liens avec d'autres.

Le film sortira dans certaines salles du pays vendredi.

Coppola explique qu'elle pouvait s'identifier à une grande partie des histoires et qu'elle a tourné le film dans l'espoir que les spectateurs, peu importe leur âge, ressentiraient la même chose.

La jeune cinéaste a tenté de donner une authenticité au film en choisissant de jeunes acteurs pour les personnages principaux. Parmi eux, on retrouve Emma Roberts, la nièce de Julia Roberts, qui interprète la timide April. Jack Kilmer, fils de Val Kilmer, tient le rôle de Teddy, un adolescent au coeur tendre qui est toutefois facilement influençable.

«Ils m'enseignaient les expressions du moment et me tenaient au courant de ce qui est cool et de ce qui n'est plus cool, a raconté Coppola, sourire aux lèvres. Je voulais obtenir leur point de vue autant que possible.»

Coppola a choisi James Franco pour le rôle de l'entraîneur de football d'une école secondaire qui entretient une relation avec April. Elle devait donc diriger l'auteur du matériel ayant inspiré son film.

«Il m'a vraiment donné beaucoup de soutien au moment où j'en avais besoin. Je lui demandais conseil de temps en temps, mais il m'a aussi donné beaucoup de liberté», a-t-elle expliqué.

«Je crois que c'était peut-être plus bizarre pour lui d'interpréter un personnage qu'il a créé.»

Franco, qui avait spécifiquement choisi Coppola pour adapter ses histoires au grand écran, admet qu'interpréter un personnage tiré de son propre recueil a été étrange, surtout parce qu'il n'aurait pas lui-même choisi ce rôle.

«Quand j'ai écrit ce livre et que j'ai lu ce livre, je m'identifiais aux jeunes. J'écris sur ma jeunesse», a-t-il confié en entrevue.

Franco a cependant trouvé gratifiant de voir ses écrits prendre vie au cinéma.

«Je ne voulais pas adapter mon propre livre. Je voulais y ajouter une autre voix et je voulais qu'il soit filtré par la perception d'une autre personne.»

Gia Coppola affirme par ailleurs que bien qu'elle ait obtenu l'appui de sa célèbre famille, «Palo Alto» est son projet bien à elle.

«J'espère que les gens iront le voir parce qu'ils s'intéressent à l'histoire et non pas pour voir ce qu'un des membres de la famille est capable de faire, a-t-elle reconnu. Je voulais avoir l'impression que je pouvais le faire moi-même.»

PLUS:pc