NOUVELLES

Investi maire de Kiev, Klitschko s'engage à lutter contre la corruption

05/06/2014 06:02 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

Vitali Klitschko, chef de file de la contestation proeuropéenne en Ukraine investi jeudi maire de Kiev, s'est engagé à faire de la capitale un modèle des changements que doit subir le pays, promettant une "tolérance zéro" pour la corruption.

Costume sombre et cravate rouge, l'imposant ancien champion de boxe a prêté serment dans la salle de réception de la mairie de Kiev, occupée depuis début décembre par les manifestants proeuropéens du Maïdan.

"Les changements dans notre pays partiront de la capitale, partiront de Kiev", a déclaré M. Klitschko, qui a recueilli 56,7% des voix lors de l'élection du 25 mai, en même temps que la présidentielle.

"Je déclare qu'une tolérance zéro sera appliquée à la corruption. Nous mènerons un audit des services fournis par les autorités municipales", a-t-il poursuivi. "Je ne promets pas que ce sera le paradis dans la ville dès demain. Nous avons beaucoup de problèmes à résoudre ensemble".

"Kiev doit devenir une vraie capitale européenne", a-t-il martelé.

Le leader du mouvement proeuropéen Oudar ("Coup") fait partie des leaders de la contestation qui a abouti, après des affrontements meurtriers entre manifestants et forces de l'ordre sur Maïdan, à la chute du président Viktor Ianoukovitch, dont le régime était gangréné par la corruption.

D'abord candidat à la présidentielle, il s'est ensuite retiré pour soutenir le milliardaire Petro Porochenko, en avance dans les sondages, qui a remporté l'élection avec 54,7% des voix et doit être investi samedi.

"Je suis content que notre alliance avec Petro Porochenko et son équipe ait recueilli un tel niveau de confiance parmi les habitants de Kiev. En coopération avec le président, le parti Oudar et les autres forces démocratiques au Parlement, nous pourrons mettre en oeuvre notre programme de changements", a-t-il assuré.

gk-gmo/edy/fw

PLUS:hp