NOUVELLES

Fusillade de Moncton: la GRC fortement ébranlée par la tragédie

05/06/2014 02:51 EDT | Actualisé 05/06/2014 02:51 EDT
CBC News

La GRC est fortement ébranlée par cette tragédie, qui a fait trois victimes parmi le corps policier.

Lors des différents points de presse de la GRC, les porte-paroles, très émus, peinaient à retenir leurs larmes.

De partout, les messages de condoléances et de soutien à la police affluent pour appuyer les membres de la GRC.

« Mon épouse, Sharon, et moi sommes affligés par le décès des trois policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Moncton. Les hommes et les femmes qui portent les couleurs de la GRC comprennent les risques auxquels ils s'exposent et ils défendent sans relâche nos communautés avec bravoure et courage. Aujourd'hui, nous reconnaissons le sacrifice consenti par ces trois policiers, dont la perte tragique nous affecte tous. Au nom de tous les Canadiens et les Canadiennes, j'offre mes plus sincères condoléances à leurs familles et amis, et je souhaite un prompt rétablissement aux personnes qui ont été blessées. »

- Message du gouverneur général David Johnston aux membres de la GRC

Le texte se poursuit ci-dessous

Quelques réactions à la fusillade de Moncton

Le commissaire de la GRC, Bob Paulson, a publié un communiqué pour décrire son horreur et sa tristesse devant cette tragédie « qui s'est faite dans des circonstances inexplicables, pour l'instant. »

Le commissaire a tenu à mentionner que des services seront offerts aux familles et aux membres du corps de police.

À Moncton, d'anciens agents de la GRC ont exprimé leur désarroi face à la tragédie.

Denis Ross, un retraité, a expliqué que le plus difficile, dans ces moments, est de ne pas pouvoir enfiler un uniforme pour prêter main-forte aux collègues.

Même si le danger fait partie du métier, et que dans les situations dangereuses, la raison prend le dessus, Dennis Ross a mentionné que cela reste toujours un coup dur et que les policiers ne jamais prêts à voir un collègue mourir.

INOLTRE SU HUFFPOST

Fusillade à Moncton (4-5 juin 2014)