NOUVELLES

Bébé enlevé à Trois-Rivières: Valérie Poulin Collins jugée apte à comparaître

05/06/2014 12:49 EDT | Actualisé 05/08/2014 05:12 EDT

TROIS-RIVIERES, Que. - La dame de 21 ans qui est accusée d'avoir enlevé un poupon à l'hôpital de Trois-Rivières la semaine dernière est jugée apte à comparaître.

Valérie Poulin Collins était de retour en cour, jeudi, après avoir subi une évaluation psychiatrique d'une semaine au Centre régional de santé mentale de Shawinigan.

À la suite de sa comparution, l'accusée a pris le chemin de la prison. Me Karine Bussière, qui représente la jeune femme, a demandé que sa cliente soit suivie par des spécialistes en santé mentale durant son incarcération.

Valérie Poulin Collins sera de retour au palais de justice de Trois-Rivières le 18 juin. Elle fait face à deux chefs d'accusation, soit un chef d'enlèvement et un autre de séquestration.

Le 26 mai, la jeune femme s'était présentée au pavillon Sainte-Marie du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières vêtue d'un uniforme d'infirmière. Elle était alors entrée dans la chambre d'une maman qui venait d'accoucher pour ensuite quitter les lieux avec sa fillette âgée de quelques heures à peine.

L'enfant avait été localisée trois heures plus tard à Trois-Rivières, au terme d'une opération policière d'envergure.

Valérie Poulin Collins encourt une peine maximale d'emprisonnement à perpétuité.

PLUS:pc