NOUVELLES

Assad réélu: "insulte aux Syriens en quête de changement", selon Londres

05/06/2014 04:22 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a jugé jeudi que la réélection à la présidentielle de Bachar al-Assad ne lui conférait pas de légitimité, qualifiant le scrutin d'"insulte aux Syriens en quête de liberté et de véritable changement politique".

"Assad manquait de légitimité avant cette élection, et il en manque après. Cette élection n'a rien à voir avec une véritable démocratie", a déclaré le chef de la diplomatie britannique William Hague dans un communiqué.

Il a souligné que le scrutin syrien, remporté par le chef de l'Etat au pouvoir depuis 2000 avec 88,7% des suffrages, s'était tenu "au milieu d'une guerre civile avec des millions de personnes privées de vote, privées d'accès à l'aide humanitaire de base, avec une répression brutale de toute opposition".

"Organiser une élection dans de telles circonstances n'est qu'une manière de maintenir son régime dictatorial, c'est une insulte aux Syriens en quête de liberté et de véritable changement politique", a poursuivi William Hague.

"Assad n'a aucun projet de paix, de stabilité, de reconstruction pour la Syrie. Sa seule entreprise est de tuer et affamer son propre peuple", a ajouté M. Hague, qui a appelé le dirigeant syrien à "coopérer avec le processus de Genève sous l'égide de l'ONU qui appelle à l'établissement d'une autorité gouvernementale de transition établie avec l'assentiment de chaque partie".

alm/dh/fw

PLUS:hp