NOUVELLES

Williams marque en prolongation et les Kings prennent les commandes

04/06/2014 10:09 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Justin Williams a marqué à 4:36 en prolongation à la suite d'un revirement de Dan Girardi, permettant aux Kings de Los Angeles de battre les Rangers de New York 3-2, mercredi, lors du premier match de la finale de la coupe Stanley.

Williams a été laissé seul dans l'enclave après que la passe de Girardi ait été interceptée par Mike Richards. Il a ensuite déjoué Henrik Lundqvist au-dessus de l'épaule droite, pour ainsi mériter son huitième filet des séries.

«C'est sûr que ça aide d'avoir déjà vécu ce genre de match plusieurs fois depuis le début des séries, a dit Williams. C'est un résultat formidable pour nous, mais en même temps, nous avons beaucoup de choses sur lesquelles travailler. Nous n'avons pas livré notre meilleur match, loin de là, mais nous avons quand même réussi à l'emporter. C'est ce qui compte.»

«Il y a un certain nombre de gars qui élèvent leur niveau de jeu à ce temps-ci de l'année et il en fait partie, a dit son coéquipier Willie Mitchell. Nous sommes chanceux de l'avoir avec nous.»

Lundqvist avait bloqué 40 rondelles, 15 de plus que Jonathan Quick.

Les Kings poursuivront leur quête d'un deuxième titre en trois ans samedi à 19h00, encore une fois au Staples Center.

Les équipes ayant gagné le premier match ont fini par remporter la coupe 77 pour cent du temps depuis que la finale est devenue un quatre de sept, en 1939.

Le score était de 2-2 après 60 minutes de jeu.

Ce sont les Rangers qui ont ouvert la marque. Après une bourde de Drew Doughty en zone neutre, Benoit Pouliot a pu s'échapper seul devant Quick, qu'il a déjoué par-dessus l'épaule droite à 13:21 de la première. Il s'agit d'un quatrième but pour Pouliot en séries.

Les New-Yorkais ont doublé leur avance alors qu'ils étaient à court d'un patineur. Le rapide Carl Hagelin a pu se faufiler derrière la défensive des Kings pour s'amener seul devant Quick, qui a fait le premier arrêt, mais le défenseur Slava Voynov, en freinant, en poussé le disque dans son propre filet du patin, offrant un septième but au Suédois.

Les Kings ont pu se rapprocher à un but avant de regagner le vestiaire. Profitant d'une erreur des Rangers à leur ligne bleue, Jeff Carter a récupéré la rondelle avant de remettre à Kyle Clifford, qui a déjoué Lundqvist dans la partie supérieure.

Doughty a réparé sa gaffe en début de deuxième pour permettre aux Kings de créer l'égalité. Son tir des poignets s'est frayé un chemin jusque dans le fond du filet à 6:36 pour son cinquième des séries.

Après deux périodes, Quick avait effectué 20 arrêts contre 19 pour Lundqvist. Mais ce dernier n'avait encore rien vu.

Les Kings ont dirigé pas moins de 20 lancers en troisième, contre seulement trois pour les visiteurs, qui ont réussi à survivre à ce barrage. Dans les derniers instants du match, les deux clubs ont obtenu des occasions en or de mettre fin au duel. Hagelin s'est d'abord — de nouveau — amené seul devant Quick en désavantage numérique, pendant que Brian Boyle purgeait une pénalité pour avoir donné un coup de bâton, mais le gardien des Kings a sauvé les meubles. Sur la contre-attaque suivante, Lundqvist s'est dressé devant Jeff Carter.

Les deux équipes ont déjà fait une longue route pour atteindre la finale. Les Kings ont disputé le maximum de 21 matches, soit un de plus que les Rangers.

C'est nul autre que Wayne Gretzky qui a fait la mise au jeu protocolaire.

PLUS:pc