NOUVELLES

Un ex-soldat de l'unité d'élite s'en prend au projet d'oléoduc Keystone XL

04/06/2014 06:58 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

ARLINGTON, États-Unis - Un ancien soldat des forces spéciales américaines ayant aidé à superviser l'opération pour éliminer le chef terroriste Oussama ben Laden est désormais investi dans l'élimination d'un projet d'oléoduc canadien.

Dave Cooper était un membre important des Navy SEALs, et a aidé à entraîner et à superviser les soldats ayant tué Oussama ben Laden en 2011 au Pakistan.

Désormais à la retraite, M. Cooper a été embauché par un groupe opposé au projet Keystone XL, mené par le milliardaire anti-oléoduc Tom Steyer, pour réaliser un examen des menaces potentielles à l'oléoduc projeté. Il a dévoilé ses conclusions, mercredi.

M. Cooper a dit s'être approché de la portion existante de l'oléoduc Keystone à divers endroits à travers le Midwest américain et avoir pris des photos des différentes stations de pompage sans être inquiété. Le projet d'oléoduc Keystone XL acheminerait le pétrole des sables bitumineux de l'Alberta jusqu'aux raffineries du Texas.

Une poignée de terroristes pourrait déclencher une explosion catastrophique avec seulement quatre livres de matériel déjà disponible et provoquer un déversement allant jusqu'à 7,24 millions de galons de bitume dilué, connu sous le nom de dilbit, a-t-il conclu.

Interrogé à savoir si cela ne s'appliquerait pas à pratiquement toute pièce d'infrastructure énergétique, M. Cooper a fait valoir la «notoriété» du projet Keystone XL. Selon lui, les terroristes recherchent des cibles faciles et bien connues.

En conférence de presse, à Arlington, en Virginie, il a aussi écarté une question sur la circularité de l'interprétation — à savoir qu'il s'implique dans un groupe qui alimente l'opposition à Keystone, puis prévient qu'en raison de toutes ces démonstrations d'opposition, les risques d'une attaque terroriste sont plus grands.

Des portions du rapport de M. Cooper ont été caviardées. Il a affirmé ne pas avoir voulu donner d'indications pouvant aider les terroristes après avoir passé un quart de siècle à les combattre au sein des forces militaires américaines.

PLUS:pc