NOUVELLES

Un couple américano-canadien disparu en Afghanistan appelle Obama à l'aide

04/06/2014 03:18 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - La famille d'une Américaine enceinte portée disparue en Afghanistan en 2012 avec son mari canadien a reçu deux vidéos l'année dernière, dans lesquelles le couple demande l'aide de Washington pour échapper à ses ravisseurs talibans, a appris l'Associated Press, mercredi.

Les vidéos offrent le premier et seul indice sur ce qui est arrivé à Caitlan Coleman et Joshua Boyle après qu'ils ont perdu le contact avec leurs proches il y a 20 mois, alors qu'ils étaient en voyage dans une région montagneuse près de la capitale, Kaboul.

Les autorités américaines qui enquêtent sur la disparition du couple considèrent que les vidéos sont authentiques, mais estiment qu'ils ont une faible valeur d'enquête parce qu'on ne sait pas quand et dans quelles conditions elles ont été tournées.

Les vidéos, qui ont été fournies à l'Associated Press, ont été envoyées par la poste au père de Mme Coleman en juillet et septembre derniers par un Afghan qui s'est présenté comme une personne liée aux talibans, mais qu'on ne peut plus joindre depuis des mois. Dans l'un des enregistrements, Caitlan Coleman, vêtue d'une longue robe noire qui couvre tout son corps sauf son visage, appelle à l'aide "mon président Barack Obama".

D'un air sombre, la femme de 28 ans demande à sa famille et au gouvernement américain de faire tout ce qu'ils peuvent pour la faire libérer avec son mari et leur enfant. À ses côtés, on peut voir Joshua Boyle, qui arbore une longue barbe. La femme et l'homme font référence à leur enfant dans les vidéos, mais on ne le voit pas. Leurs proches ne savent pas s'il s'agit d'un garçon ou d'une fille.

Les familles des deux otages ont décidé de rendre les vidéos publiques à la lumière de la publicité ayant entouré le sauvetage, le week-end dernier, du sergent américain Bowe Bergdahl, qui a échappé à l'emprise des talibans en échange de la libération de cinq prisonniers talibans détenus à la base américaine de Guantanamo.

Les familles se sont dites déçues que leurs enfants et leur petit-enfant n'aient pas été inclus dans cet accord de libération, mais espèrent que les gouvernements américain et canadien favoriseront leur libération pour des motifs humanitaires.

Caitlan Coleman et Joshua Boyle avaient entamé à l'été 2012 un voyage qui les a menés en Russie, au Kazakhstan, au Tadjikistan, au Kirghizistan et finalement en Afghanistan. Ils avaient l'intention de revenir en décembre, avant l'accouchement de Mme Coleman, mais les communications avec leurs proches se sont brutalement interrompues le 8 octobre 2012, après que M. Boyle eut envoyé un courriel d'un cybercafé situé dans une région "dangereuse" de l'Afghanistan, selon ses termes.

Les derniers retraits dans leur compte bancaire remontent aux 8 et 9 octobre 2012 à Kaboul. Deux mois plus tard, un responsable afghan a déclaré à l'Associated Press que le couple avait été enlevé dans la province de Wardak, un bastion des talibans.

Les proches du couple n'ont reçu aucune demande de rançon, et aucun indice n'a permis jusqu'à maintenant de déterminer pourquoi ils sont toujours retenus en otages. Des responsables ont toutefois indiqué que le seul fait qu'ils soient des Occidentaux dans une région hostile était une raison suffisante pour expliquer leur enlèvement.

PLUS:pc