NOUVELLES

Turquie: 5 gendarmes blessés dans des heurts avec des manifestants kurdes

04/06/2014 08:41 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

Cinq gendarmes ont été blessés mercredi à Lice, dans le sud-est de la Turquie à majorité kurde, lors de violents heurts avec des manifestants kurdes dénonçant la construction d'un poste militaire dans cette zone, a-t-on appris de source sécuritaire locale.

Les militaires sont intervenus vers 06h00 (03h00 GMT) avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau contre un groupe de 400 personnes bloquant une route, qui ont immédiatement riposté par des jets de pierres et des tirs de feux d'artifice.

Au cours des affrontements qui ont suivi, des coups de feu ont été échangés entre forces de l'ordre et manifestants, a-t-on précisé de même source.

La tension restait vive dans la zone mercredi après-midi, selon un correspondant de l'AFP.

Les manifestants reprochent au gouvernement islamo-conservateur d'Ankara la construction dans la région de nouvelles casernes militaires, qu'ils considèrent comme une menace pour le processus de paix engagé fin 2012 entre les autorités et les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Le gouverneur de Diyarbakir (sud-est), la principale ville de cette région, a de son côté demandé le déploiement d'effectifs militaires supplémentaires pour faire face à ce qu'il considère comme un renforcement des activités du PKK.

Les discussions entre le gouvernement et le chef emprisonné du PKK Abdullah Öcalan, qui purge une peine de prison à vie dans le nord-ouest de la Turquie, sont bloquées depuis de longs mois.

Le mouvement rebelle a décrété un cessez-le-feu unilatéral en mars 2013 et ordonné deux mois plus tard un retrait de ses combattants vers leurs base du nord de l'Irak mais l'a suspendu en septembre dernier, reprochant au gouvernement turc de ne pas avoir tenu ses promesses d'accorder de nouveaux droits à la minorité kurde.

La perspective de l'élection présidentielle d'août prochain, à laquelle le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan devrait être candidat, a toutefois relancé ces dernières semaines les discussions en coulisse entre les deux parties.

Le conflit entre la Turquie et les rebelles du PKK a fait plus de 45.000 morts depuis 1984.

str-fo-ba/pa/pt

PLUS:hp