NOUVELLES

Rafael Nadal en demi-finale à Roland-Garros pour la neuvième fois

04/06/2014 03:40 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

PARIS - Brièvement, que très brièvement, Rafael Nadal s'est retrouvé en difficultés en quarts de finale des Internationaux de France.

Pour la première fois de l'édition 2014, l'octuple champion a échappé un set.

Et ça a dû faire réfléchir Nadal: son adversaire, son compatriote espagnol David Ferrer, aurait pu s'avérer toute une source d'ennuis. Non seulement Ferrer est-il classé cinquième au monde et s'est-il incliné en finale l'an dernier — devant Nadal —, il a aussi battu le no 1 mondial sur l'argile cette saison, à leur dernier duel.

Alors comment Nadal a-t-il surmonté cette épreuve? À partir de la fin du deuxième set, il a gagné 10 jeux d'affilée et 13 des 14 suivants pour venir de l'arrière et vaincre Ferrer 4-6, 6-4, 6-0, 6-1, pour mettre la table à un duel contre Andy Murray en demi-finales.

«Au début du match, a admis Nadal, David jouait avec plus d'intensité que je ne le faisais.»

Mais une fois que Nadal a apporté un ajustement-clé à son jeu, c'est-à-dire d'éviter le plus possible le revers et de frapper le plus de coups droits possibles, il a pris le dessus. Après avoir commis 28 fautes directes dans les deux premières manches, Nadal en a commis aucune dans la troisième et seulement trois dans la dernière.

«Quand j'ai été capable de frapper mon coup droit, je me suis senti en contrôle», a expliqué Nadal.

Ferrer, pour sa part, a dit avoir «perdu sa concentration» en fin de rencontre.

L'Espagnol, qui a eu 28 ans mardi, a amélioré sa fiche à 64-1 aux Internationaux de France, portant sa séquence de victoires à 33. Son unique faux pas s'est produit au quatrième tour du tournoi de 2009, face à Robin Soderling.

Le parcours emprunté par Murray, champion du dernier Wimbledon, dans sa victoire de 6-4, 6-1, 4-6, 1-6, 6-0 face à la 23e tête de série Gaël Monfils a été plus sinueux, se terminant sous les tous derniers rayons de soleil, à 21h30 heure locale.

Devant une foule manifestement vendue à Monfils sur le court Philippe-Chatrier, Murray a été fantastique en lever de rideau, médiocre au milieu du match et a terminé sur une bonne note.

Après une brève discussion avec l'arbitre afin de déterminer s'il y avait suffisamment de soleil pour disputer le cinquième set — il n'y a pas d'éclairage artificiel à Roland-Garros — Murray, septième tête de série, a complètement déclassé Monfils. Il a survolé la manche en 21 minutes, remportant 24 des 31 points alors que Monfils a semblé ne plus vouloir essayer.

«Tout s'est passé très vite», a dit Monfils. D'ajouter Murray: «Il faisait si noir à la fin. Heureusement pour moi, il a connu un mauvais cinquième set une fois que j'ai pris les devants.»

Murray avait fait l'impasse sur le tournoi l'an dernier en raison d'une blessure au dos, mais il avait atteint les demi-finales en 2011, s'inclinant face à Nadal, qui a une fiche de 14-5 dans les duels entre les deux tennismen.

«Je dois récupérer rapidement, a indiqué Murray. Et je dois tenter d'être particulièrement calme pour ce match.»

Monfils tentait quant à lui de devenir le premier Français à gagner le titre masculin depuis Yannick Noah en 1983.

L'autre demi-finale opposera la tête de série no 2 Novak Djokovic au Letton Ernests Gulbis, classé 18e.

PLUS:pc