NOUVELLES

L'UE prête à organiser une réunion de donateurs pour l'Ukraine début juillet (Barroso)

04/06/2014 09:50 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

L'Union européenne est prête à organiser début juillet une "réunion de coordination" sur l'aide à l'Ukraine, avant une "conférence internationale" de donateurs à la fin de l'année, a affirmé mercredi le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

"Nous devons coordonner la réponse internationale", a déclaré M. Barroso lors d'une conférence de presse avant l'ouverture du sommet du G7 à Bruxelles, qui sera dominé par la crise en Ukraine. "Nous sommes prêts à organiser début juillet une réunion de coordination, avant une conférence internationale à la fin de l'année", a-t-il ajouté.

La Commission européenne avait évoqué en mars la tenue d'une telle conférence, en présentant un plan d'aide massif de prêts et dons d'au moins 11 milliards d'euros en faveur de l'Ukraine.

Les élections présidentielles du 25 mai "ont changé la donne", a relevé le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, qui se rendra à Kiev samedi pour y assister à l'investiture du président Petro Porochenko.

Le G7 et l'UE appellent à la désescalade et proposent leur assistance pour aider l'Ukraine à "se stabiliser financièrement, économiquement et politiquement", a-t-il ajouté.

Chiffrant les besoins de l'Ukraine à 27 milliards de dollars sur deux ans, le FMI a pour sa part consenti à Kiev un programme d'aide de 17 milliards de dollars (12,3 milliards d'euros), qui ne sera toutefois pas suffisant selon la directrice générale du Fonds, Christine Lagarde.

Les États-Unis, dont le président, Barack Obama est arrivé à Bruxelles pour participer au G7 avaient appelé en avril la communauté internationale à prendre des "mesures immédiates" pour compléter ce soutien du FMI et répondre aux "vastes" besoins de financement du pays.

M. Barroso a par ailleurs confirmé que l'UE signera "au plus tard le 27 juin" l'accord de libre-échange prévu avec l'Ukraine, dont une série de mesures douanière ont déjà été anticipées en forme de soutien à Kiev. Cet accord de libre échange constitue le volet commercial de l'accord d'association entre l'UE et l'Ukraine, qui a mis le feux aux poudres dans la région, en suscitant la riposte de Moscou.

jlb-cb/fw

PLUS:hp