NOUVELLES

L'ex-ambassadeur en Andorre porte plainte pour discrimination

04/06/2014 07:49 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

L'ex-ambassadeur de France en Andorre, Zaïr Kedadouche, qui a démissionné en mars se disant victime de discriminations raciales, a indiqué mercredi avoir déposé plainte contre le ministère des Affaires étrangères.

"Face aux souffrances, aux blessures, aux vexations, (...) je suis entré en dissidence", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. "La France n'est pas raciste mais une petite élite de l'administration française n'aime pas les gens qui ont des origines immigrées, viennent du 93 (département défavorisé de banlieue parisienne, NDLR), ont fait du foot", a-t-il ajouté.

Né à Tourcoing (Nord) dans une famille d'origine algérienne, ancien footballeur et ex-élu de la commune d'Aubervilliers, Zaïr Kedadouche a démissionné du Quai d'Orsay en se disant victime d'un "racisme abject", des accusations que le ministère a vivement démenties.

La plainte a été envoyée le 22 mai au procureur de la République de Paris, a précisé son avocat Me Laurent Hincker.

SOS Racisme, qui soutient M. Kedadouche, a lancé une pétition pour demander aux parlementaires d'ouvrir une commission d'enquête ou une mission d'information sur les discriminations sociales et raciales dans la fonction publique et l'audiovisuel public, a indiqué son porte-parole Ibrahim Sorel-Keita.

chp/caz/alc/fw

PLUS:hp