NOUVELLES

Les municipalités du Québec consacrent des sommes accrues à la culture

04/06/2014 02:08 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

QUÉBEC - En l'espace de cinq ans, les municipalités de l'ensemble de la province ont haussé leurs dépenses annuelles dans le secteur de la culture dans une proportion moyenne de 7,6 pour cent, selon les résultats d'une étude de l'Observatoire de la culture et des communications de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

En 2012, selon les chiffres rendus publics mercredi, les municipalités du Québec ont consacré 843,1 millions $ à la culture, soit quelque 214 millions de plus qu'en 2008.

Durant cette période, selon un communiqué de l'ISQ, la croissance des dépenses culturelles des municipalités a été supérieure à celle de l'ensemble de leurs dépenses de fonctionnement, qui se sont élevées à 6,3 pour cent.

Dans l'ensemble, les municipalités québécoises ont consacré à la culture 4,8 pour cent de leurs dépenses de fonctionnement en 2012. Les municipalités de 25 000 à 99 999 habitants sont celles qui allouent la plus grande part de leurs dépenses à la culture, soit 5,9 pour cent.

Les dépenses culturelles par habitant se situent à 80,31 $ dans les municipalités du Québec. Dans le cas de Montréal et Québec réunies, elles atteignent 129,17 $.

Par ailleurs, en 2012, les municipalités québécoises ont versé 50,1 M$ en cachets d'artistes et honoraires et 98,0 M$ en subventions octroyées à des organismes culturels du milieu. En regroupant ces deux catégories de dépenses, on obtient le deuxième poste en importance (soit 23,1 pour cent des dépenses), le premier poste étant occupé par les salaires et avantages sociaux qui représentent 45,1 pour cent des dépenses culturelles, précise l'ISQ.

Ce sont les municipalités de 100 000 à 199 999 habitants qui consacrent la part plus importante de leurs dépenses aux cachets d'artistes et honoraires et aux subventions octroyées, soit 39,6 pour cent pour ces deux catégories combinées.

En 2012, l’ISQ dénombrait 1111 municipalités locales sur le territoire du Québec, dont 933 ou 84,0 pour cent avaient moins de 5 000 habitants. La population du Québec était estimée à 7 984 234 habitants, en croissance de 0,96 pour cent par rapport à celle de 2011.

PLUS:pc