NOUVELLES

Le trafic des deux grandes lignes aériennes canadiennes a grimpé en mai

04/06/2014 12:13 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les deux plus grandes lignes aériennes du Canada ont fait état mercredi d'une demande plus forte de la part des voyageurs à l'approche de la saison estivale. Les deux transporteurs ont vu leur nombre de passager croître à une plus vive allure que leur capacité pendant le mois de mai.

Air Canada (TSX:AC.B) a affiché un coefficient d'occupation record de 83,3 pour cent pour le mois dernier, une période de l'année habituellement plus calme. Au même mois l'an dernier, son coefficient d'occupation avait été de 81,8 pour cent.

Le trafic passager pour l'ensemble du système d'Air Canada, incluant son transporteur à bas prix Rouge et ses partenaires régionaux, a progressé de 10,1 pour cent, propulsé par les croissances dans les marchés des vols transatlantiques et transfrontaliers avec les États-Unis, ainsi que pour les vols pour l'Amérique latine et les Antilles.

Le transporteur a augmenté sa capacité de 8,1 pour cent.

«Nous avons enregistré une hausse du trafic en mai dans tous les marchés que nous desservons», a souligné dans un communiqué le chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu.

Rouge a vu son coefficient d'occupation — soit la proportion de sièges occupés dans ses appareils —atteindre 84,9 pour cent au cours du mois.

Le trafic passager — calculé en passagers-milles payants — a avancé de 18,8 pour cent entre le Canada et les États-Unis, de 12,5 pour cent sur le marché atlantique, de 14,1 pour cent en Amérique latine et dans les Caraïbes et de sept pour cent dans le Pacifique.

Le trafic canadien a augmenté de cinq pour cent, tandis que la capacité a augmenté de 2,1 pour cent, ce qui a fait grimper le coefficient d'occupation à 81,1 pour cent.

Selon l'analyste David Tyerman, de Canaccord Genuity, le marché peut soutenir la croissance de la capacité d'Air Canada.

Même si la ligne aérienne n'a pas commenté ses tendances quant aux prix, M. Tyerman a estimé que «le trimestre semble s'enligner pour être très bon» compte tenu que la majorité des données sur le trafic pour le deuxième trimestre a déjà été dévoilée.

Plus tôt mercredi, WestJet a indiqué que la demande des voyageurs restait solide à l'approche de la saison estivale, le transporteur aérien ayant accueilli à bord de ses appareils 1,6 million de passagers en mai, une hausse de 5,1 pour cent par rapport à la même période l'an dernier.

La ligne aérienne de Calgary a précisé que son trafic passager avait progressé de 4,8 pour cent le mois dernier par rapport à l'an dernier, tandis que sa capacité a avancé de 4,1 pour cent.

En conséquence, ses avions étaient plus remplis en mai que l'an dernier. Leur coefficient d'occupation a atteint 79 pour cent, contre 78,5 pour cent en mai 2013.

«Nous sommes très contents de la croissance soutenue de notre solide trafic passager par rapport à l'an dernier, alors qu'un nombre record de voyageurs ont choisi de s'envoler avec WestJet», a affirmé le président et chef de la direction, Gregg Saretsky, dans un communiqué.

WestJet a lancé l'an dernier son service régional à bas prix Encore et a indiqué qu'il pourrait lancer un service international dans les années à venir.

En mai, WestJet Airlines (TSX:WJA) a affiché un bénéfice net du premier trimestre de 89,3 millions $, soit 69 cents par action, en baisse de deux pour cent par rapport à la même période l'an dernier.

L'analyste Chris Murray, d'AltaCorp Capital, a estimé que la bonne performance de WestJet en cette saison habituellement moins occupée — les chiffres du transporteur ont surpassé ses attentes — plaçait l'entreprise en bonne position pour connaître un été vigoureux.

«Nous nous attendons à ce que la société continue à connaître une solide demande dans tous ses secteurs d'activité, tandis que les coûts des intrants et que le dollar canadien semblent s'être stabilisés, ce qui appuie la croissance soutenue des résultats», a-t-il écrit dans un rapport.

M. Tyerman a pour sa part calculé que le ralentissement de la croissance de la capacité — qui avait pris 9,1 pour cent en mai l'an dernier — pourrait aider WestJet à générer une croissance du bénéfice par action annuelle de 13,2 pour cent entre 2014 et 2016.

Selon lui, la forte croissance de la capacité de plus de neuf pour cent dans les 12 derniers mois a compliqué la récupération des hausses de coûts pour le transporteur. Mais son ralentissement significatif pourrait simplifier la mise en place de hausses de prix, ce qui permettrait à WestJet de contrebalancer les hausses de coûts, a-t-il noté.

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, a noté que son étude hebdomadaire des tarifs permettait de croire que les hausses de prix continueront d'augmenter au moins jusqu'au début de la saison estivale.

L'action de WestJet a gagné mercredi 36 cents à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 25,26 $, tandis que le titre d'Air Canada s'est emparé de 33 cents, soit 3,6 pour cent, à 9,51 $.

PLUS:pc