NOUVELLES

Le dalaï lama prie pour les victimes de Tiananmen, demande la démocratie en Chine

04/06/2014 03:37 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

Le dalaï lama a appelé mercredi la Chine à adopter un système démocratique et dédié des prières aux manifestants morts dans la nuit du 4 juin 1989 à Pékin, à l'occasion du 25e anniversaire de la répression du mouvement de contestation par les autorités chinoises.

"J'offre des prières à ceux qui sont morts pour pour la liberté, la démocratie et les droits de l'homme", a déclaré le chef spirituel bouddhiste dans une déclaration publiée sur son site internet à l'occasion du 25e anniversaire de la répression du mouvement de contestation de Tiananmen.

"Ces valeurs sont le fondement d'une société libre et dynamique. Elles sont également source de paix véritable et de stabilité", a-t-il ajouté.

"Tandis que de grands progrès ont été accomplis pour intégrer la Chine dans l'économie mondiale, il est tout aussi important d'encourager la Chine à entrer dans le courant de la démocratie mondiale", a estimé le prix Nobel de la paix. "C'est ce qui aidera la Chine à gagner la confiance et le respect du reste du monde", a-t-il souligné.

Le chef spirituel tibétain, que la Chine considère comme un dangereux séparatiste, insiste sur le fait qu'il ne demande qu'une plus grande autonomie pour le Tibet, envahi et annexé par la Chine au début des années 1950.

Le gouvernement tibétain en exil en Inde devait lancer cette semaine une campagne pour promouvoir cette approche, et tenter également de mettre fin à la vague d'immolations par le feu de Tibétains désespérés protestant ainsi contre la domination chinoise.

Depuis la répression de manifestations par les autorités chinoises en 2008, environ 130 Tibétains se sont immolés par le feu.

xtha/kjl/mr

PLUS:hp