NOUVELLES

L'armée ukrainienne subit un nouveau revers humiliant dans l'est du pays

04/06/2014 09:19 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

LOUHANSK, Ukraine - Des insurgés prorusses ont délogé les troupes gouvernementales d'au moins trois bases dans l'est de l'Ukraine, mercredi, un nouveau revers pour les forces ukrainiennes assiégées, alors que le président élu a promis de nouvelles initiatives pour mettre fin à la mutinerie dans le coeur industriel du pays.

Petro Porochenko, qui a pris la parole à Varsovie après avoir rencontré le président américain Barack Obama et d'autres dirigeants occidentaux, a rejeté l'appel des autorités intérimaires de l'Ukraine, qui veulent imposer la loi martiale dans l'est pour mettre fin aux troubles. M. Porochenko a déclaré qu'il tenterait plutôt de pacifier la région avec une offre d'amnistie et une promesse d'élections régionales anticipées.

Ces initiatives surviennent après près de deux mois d'affrontements dans la région, où des rebelles prorusses ont pris le contrôle d'édifices gouvernementaux, déclaré l'indépendance de deux provinces et affronté violemment les forces gouvernementales.

L'offre de M. Porochenko, qui devrait être détaillée lors de son discours inaugural de samedi, a été annoncée alors que les forces ukrainiennes subissaient une série de revers humiliants mercredi.

Après des heures de combat qui ont tué six insurgés et blessé trois soldats ukrainiens, les forces de la Garde nationale se sont retrouvées à court de munitions et ont dû abandonner leur base près de la ville instable de Louhansk, dans l'est.

Également mercredi, des rebelles ont pris une base des gardes frontaliers en périphérie de la ville après un siège de près de deux jours, et ont forcé les gardes d'une autre base près de Sverdlovsk à se replier vers la frontière russe. Les gardes ont obtenu un droit de passage et sont partis avec leurs armes.

Un combattant rebelle qui a seulement donné son prénom, Andreï, a affirmé que les insurgés voulaient créer un «couloir humanitaire» qui permettrait aux civils de la région de trouver refuge en Russie pour échapper aux violences.

Ce revers met en lumière l'inefficacité de l'armée urkainienne mal entraînée et à court d'argent, qui souffre aussi de problèmes de communication et d'approvisionnement.

Les autorités provisoires de l'Ukraine ont attribué les récents échecs militaires à l'ancien président prorusse Viktor Ianoukovitch, affirmant que son gouvernement corrompu avait privé les soldats de ressources et d'entraînement.

Le manque d'argent est si grave que le ministère de la Défense a mis sur pied un fonds de charité pour soutenir les forces armées, tandis que des volontaires de tout le pays achètent des provisions pour les soldats.

Le président américain Barack Obama, de passage à Varsovie pour souligner le 25e anniversaire des premières élections partiellement libres en Pologne, a félicité M. Porochenko pour avoir tendu la main aux insurgés dans l'est de l'Ukraine, tout en offrant un aide supplémentaire de 5 millions $ US pour l'armée urkainienne.

La Maison-Blanche a indiqué que cette aide comprendrait pour la première fois des gilets pare-balles et des lunettes de vision nocturne pour les troupes. Les États-Unis ont déjà fourni des repas prêts-à-manger, de l'argent pour des fournitures médicales et d'autres articles comme des vêtements, des sacs de couchage et des génératrices.

PLUS:pc