NOUVELLES

Grèce: 10 ans de prison pour l'agression d'un lycéen imputée à Aube Dorée

04/06/2014 03:39 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

Un jeune homme de 23 ans, militant présumé du parti neonazi Aube dorée, a été condamné mercredi à dix ans de prison pour avoir poignardé un lycéen de 17 ans en janvier 2013 sur fond de différend politique, a-t-on appris de source judiciaire.

L'accusé, qui conteste son lien avec Aube dorée, a fait appel mais le tribunal d'Athènes a refusé sa remise en liberté dans l'attente du second procès.

Le lycéen de 17 ans avait été blessé de plusieurs coups de couteau près de son établissement de la banlieue résidentielle de Paleo Faliro, au sud d'Athènes.

Cette affaire été versée au dossier judiciaire en cours d'instruction à la Cour Suprême afin de faire la lumière sur plusieurs agressions et au moins deux meurtres imputés à des membres d'Aube dorée au cours des deux dernières années.

Après l'assassinat d'un musicien antifasciste en septembre, la justice a lancé une offensive judiciaire contre Aube dorée qui a abouti à l'inculpation de la majorité des députés de ce parti et à la détention provisoire de six d'entre eux, dont le chef de la formation.

L'ascension politique du parti d'inspiration neonazi, qui a fait élire 18 députés au parlement grec en 2012 et trois eurodéputés le 25 mai, s'est accompagnée de campagnes de recrutement dans les écoles et de tentatives d'intimidation de professeurs sur le contenu de leur enseignement.

str-smk/bir

PLUS:hp