NOUVELLES

CPE: les seront créées en fonction de la capacité de payer, prévient la ministre

04/06/2014 12:26 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

QUÉBEC - Malgré l'impatience des promoteurs, les 15 000 nouvelles places en garderie promises par l'ancien gouvernement seront créées «au rythme de la capacité de payer» des Québécois, a prévenu mercredi la ministre de la Famille, Francine Charbonneau.

La ministre a promis de livrer 6300 places en Centres de la petite (CPE) et en garderies subventionnées durant l'année en cours mais son engagement s'arrête-là. Pour la suite des choses, les places seront attribuées en fonction des moyens de l'État, a-t-elle fait savoir.

«On a déjà annoncé que toutes les places de cette année seront créées. Les places qui vont suivre seront faites au rythme de la capacité de payer du Québec et toutes les places qui ont été annoncées seront dans la mesure de faire les choses», a-t-elle expliqué pendant la période de questions à l'Assemblée nationale.

En 2013, le gouvernement péquiste minoritaire avait annoncé le déploiement de 15 000 nouvelles places à contribution réduite d'ici la fin de 2016 afin de compléter le réseau de 250 000 places à travers le Québec. Depuis, des projets ont été mis en chantier mais l'élection des libéraux plus tôt au printemps a changé la donne.

En Chambre, le député péquiste Mathieu Traversy a accusé le gouvernement Couillard de laisser sur le carreau des promoteurs et «des milliers d'enfants» en attente d'une place.

«C'est inadmissible. De l'argent a été investi, des projets sont en construction dans tous les comtés du Québec, des offres d'achat vont être perdues, des milliers d'enfants n'auront pas de place. Le Parti libéral n'a jamais dit ses véritables intentions en campagne électorale, jamais nous n'avons entendu ça, jamais nous n'avons entendu parler d'abolition de places», a lancé M. Traversy, porte-parole de l'opposition officielle en matière de famille.

La ministre Charbonneau a accusé l'ex-gouvernement d'avoir multiplié les annonces sans avoir les moyens de réaliser les engagements. Elle a aussi reproché au député Traversy d'alarmer inutilement les familles.

Le réseau des services de garde sera complété au rythme que permet l'économie, a insisté Mme Charbonneau.

«Nous avons déjà annoncé que les places seront faites. Nous avons dit que le chemin qu'on va parcourir sera fait, pas en sprint, mais en jogging, puisqu'il faut vraiment faire les choses correctement. Et plutôt que d'annoncer des choses qui ne seront qu'annoncées mais jamais faites, soyez sûr, qu'au Parti libéral du Québec, quand on s'avance sur une proposition ou sur un chemin, on le fait pour de vrai», a-t-elle dit.

PLUS:pc