NOUVELLES

Canada/corruption: mandat d'arrêt contre deux Américains et un Britannique

04/06/2014 01:22 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

La police canadienne a émis mercredi des mandats d'arrêts contre deux Américains et un Britannique, ex-dirigeants d'une société de sécurité informatique, en raison de pots-de-vin versés à des fonctionnaires indiens afin d'obtenir un contrat avec Air India.

L'ex-PDG de Cryptometrics Canada (filiale du groupe américain éponyme), l'Américain Robert Barra, son compatriote et ex-chef de l'exploitation, Dario Berrini, ainsi que le Britannique Shailesh Govindia, ancien employé, sont recherchés au Canada dans le cadre d'une "enquête internationale sur des allégations de corruption visant des dirigeants de Cryptometrics Canada", a indiqué la Gendarmerie Royale du Canada dans un communiqué.

Des mandats d'arrêt ont été émis à leur encontre, tandis qu'un dossier d'accusation a été déposé au palais de justice d'Ottawa, où l'entreprise est établie.

Selon la police fédérale, Cryptometrics avait décroché en 2006 un contrat de 100 millions de dollars pour fournir à Air India un système de contrôle biométrique des passagers.

Or, un premier procès avait conclu qu'un quatrième employé de la société canadienne, Nazir Karigar, avait remis à des fonctionnaires indiens "plusieurs millions de dollars" pour obtenir le contrat.

Fin mai, il avait été condamné à trois ans de prison.

La police explique avoir donc maintenant étendu son enquête aux "activités des anciens PDG et chef de l'exploitation de Cryptometrics". Les trois hommes sont poursuivis en vertu de la Loi sur la corruption d'agents publics étrangers.

sab/jl/bdx

PLUS:hp