NOUVELLES

Bénéfice net ajusté en hausse pour la Banque Laurentienne au deuxième trimestre

04/06/2014 08:47 EDT | Actualisé 04/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La Banque Laurentienne du Canada (TSX:LB) a couronné un solide deuxième trimestre pour le secteur bancaire canadien en se greffant aux six grandes banques du pays ayant avant elle dépassé les attentes des analystes, malgré les défis soulevés par une vive concurrence et de faibles taux d'intérêt.

La banque montréalaise a d'ailleurs annoncé mercredi qu'elle augmenterait son dividende trimestriel pour la deuxième fois en un an et la huitième fois en quatre ans, après fait état d'un bénéfice net ajusté de 39,4 millions $, en légère hausse par rapport à il y a un an.

Le dividende versé aux actionnaires augmentera de 1 cent, à 52 cents par action, le 1er août. Compte tenu du cours de clôture des actions mercredi, un tel dividende rapporterait 4,4 pour cent sur une base annuelle.

La Banque Laurentienne est la quatrième des sept plus importantes banques canadiennes à avoir augmenté son dividende ce trimestre, après la Banque Nationale (TSX:NA), la Banque CIBC (TSX:CM) et la Banque de Montréal (TSX:BMO).

«Nous sommes heureux que l'attention accordée aux activités commerciales rapporte, alors que les prêts commerciaux ont augmenté de 18 pour cent cette année, par rapport à l'an dernier, à la suite d'une hausse de 17 pour cent au premier trimestre», a affirmé le président et chef de la direction de la Banque Laurentienne, Réjean Robitaille, lors d'une conférence téléphonique.

La banque a tiré profit d'un bond de 32 pour cent de ses ventes de fonds communs de placement et d'une hausse de 17 pour cent des activités de courtage, résultats en partie contrebalancés par la diminution des revenus de trésorerie et de marchés financiers, du fait essentiellement de la baisse des revenus tirés des activités de négociation.

La Banque Laurentienne a enregistré un bénéfice net ajusté de 1,29 $ par action au cours de la période de trois mois terminée le 30 avril. Elle avait réalisé un bénéfice net ajusté de 39,2 millions $, ou 1,24 $ par action, au deuxième trimestre de 2013.

Si l'on tient compte des éléments non récurrents comme les frais d'intégration de la Fiducie AGF, la banque a enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net de 31 millions $, ou 99 cents par action, en baisse de 8,4 pour cent par rapport à celui de 33,8 millions $, ou 1,05 $ par action, de la même période il y a un an.

Les revenus de la banque se sont élevés à 216,9 millions $, contre 214,8 millions $.

Les actions de la Banque Laurentienne ont terminé la séance de mercredi à 48,06 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 48 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc