NOUVELLES

Alitalia dément vouloir déserter l'aéroport milanais de Malpensa

04/06/2014 04:00 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

La compagnie aérienne italienne en difficulté Alitalia a démenti avoir l'intention de fermer ou réduire ses activités à l'aéroport milanais de Malpensa dans le cadre de son alliance prévue avec le groupe émirati Etihad Airways.

"Alitalia dément catégoriquement toute volonté de fermer ou réduire ses activités à l'aéroport de Milan Malpensa", l'un des deux aéroports principaux de la capitale économique italienne, selon un communiqué rendu public tard mardi, alors que des voix se sont élevées en Italie ces derniers temps pour s'inquiéter de son sort en cas de confirmation d'une alliance avec Etihad Airways.

La compagnie entend au contraire dans le cadre des négociations pour l'entrée de Etihad à son capital "renforcer sa présence" à Malpensa via une "croissance de l'activité cargo et une augmentation des vols intercontinentaux, également à l'occasion de l'Exposition universelle" prévue à Milan en 2015, affirme-t-elle.

Mercredi, Roberto Maroni, le président de la région de Lombardie dont Milan est la capitale, avait exprimé la crainte que Malpensa ne soit "pénalisé" par l'alliance Alitalia-Etihad. "C'est très bien qu'Etihad entre dans Alitalia, c'est un peu moins bien qu'il y ait 2.400-2.500 suppressions d'emplois (envisagées chez Alitalia, NDLR). Mais si tout cela pénalise Malpensa, il y en aura au moins le double car toute la zone en subira les conséquences".

Etihad négocie depuis des mois une entrée à hauteur de 49% au capital d'Alitalia et s'est engagée dimanche à lui envoyer prochainement une lettre précisant les conditions et les critères de son projet d'investissement dans son capital.

ahe/php

PLUS:hp