NOUVELLES

Ukraine: les troubles perturbent un gros projet de gaz de schiste dans l'Est (Premier ministre)

03/06/2014 07:13 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

L'insurrection dans l'est de l'Ukraine, notamment dans le bastion séparatiste de Slaviansk, retarde l'un des gros projets de production de gaz de schiste lancé par le pays pour réduire sa dépendance à la Russie, a indiqué mardi le Premier ministre Arseni Iatseniouk.

La ville, en proie à de vifs combats entre armée et séparatistes, se trouve sur le gisement de Iouzivka, pour lequel le groupe anglo-néerlandais Shell a signé début 2013 a signé un gigantesque contrat de production avec l'Etat.

"Il est quelque peu difficile pour les investisseurs étrangers de produire du gaz sur le territoire de Slaviansk", a reconnu le Premier ministre devant le Parlement.

"Il y a des problèmes temporaires, et c'est précisément là que se trouvent les principales réserves de gaz de schiste", a-t-il ajouté.

Le projet représente un important enjeu financier puisque l'Etat ukrainien avait estimé début 2013 les investissements potentiels à plus de dix milliards de dollars et la production potentielle entre 10 et 20 milliards de mètres cubes par an.

Très symbolique, il représente aussi l'un des multiples projets lancés ces dernières années par les autorités ukrainiennes pour réduire la dépendance du pays au gaz russe, qui donne lieu à de régulières "guerres du gaz".

Le journal Dzerkalo Tyjnia s'étonnait récemment, dans une question posée à l'ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine Geoffrey Pyatt, de la coïncidence "étrange" entre le rôle central de Slaviansk dans la rébellion et sa situation au coeur du gisement gazier.

Dans sa réponse, M. Pyatt a écarté tout lien de cause à effet: "Il me semble que ce sont ses problèmes économiques (...) qui expliquent que Slaviansk se trouve au centre de cette instabilité".

os-gmo/edy/jh

PLUS:hp