NOUVELLES

Syrie: la solution politique commence avec la présidentielle (Mouallem)

03/06/2014 06:13 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Mouallem, a déclaré mardi que la solution politique à la crise en Syrie "commence aujourd'hui", en votant à Damas pour le scrutin présidentiel.

C'est la première apparition publique du chef de la diplomatie syrienne depuis l'opération du coeur qu'il a subi en mars dans un hôpital à Beyrouth.

"Aujourd'hui, la sécurité commence à être rétablie en Syrie, en vue de la reconstruction et la réconciliation. La solution politique à la crise syrienne commence aujourd'hui", a-t-il déclaré à la télévision officielle.

"Je salue le peuple syrien qui prouve que personne au monde ne peut lui imposer sa volonté", a-t-il poursuivi, portant une écharpe aux couleurs du drapeau syrien autour du cou et manifestement en bonne santé.

M. Mouallem a qualifié de "démocratique" et de "transparente" la présidentielle qui permettra la reconduction du président Bachar al-Assad pour un troisième mandat de sept ans, et dénoncée comme une "parodie de la démocratie" par l'opposition .

Par ailleurs, Hassan al-Nouri, un des deux candidats qui servent de faire-valoir à M. Assad, a déclaré qu'"une étape nouvelle a commencé, celle de la victoire sur le terrorisme et la guerre universelle" livrée à la Syrie.

Dès le début du conflit en Syrie en mars 2011 et qui a fait 162.000 morts en trois ans, le régime n'a jamais reconnu l'ampleur de la révolte du peuple syrien et qualifie les opposants et rebelles de "terroristes".

rm-ram/sw

PLUS:hp