NOUVELLES

Ralentissement de la hausse des prix des habitation aux États-Unis

03/06/2014 04:57 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

WASHINGTON - Les prix des habitations ont augmenté aux États-Unis en avril, comparativement à la même période il y a un an, mais cette hausse était la plus petite depuis 14 mois. Les gains en matière de prix ont ralenti cette année, alors que les ventes diminuaient.

Le fournisseur de données CoreLogic a annoncé mardi que les prix avaient monté de 10,5 pour cent en avril de cette année, par rapport à avril 2013. Ce gain est solide, mais il est inférieur à la hausse de 11,1 pour cent du mois de mars et à celle de 12,2 pour cent de février.

D'un mois à l'autre, les prix ont progressé de 2,1 pour cent en avril. Toutefois, les données mensuelles de CoreLogic ne sont pas ajustées en fonction des schémas saisonniers, par exemple le réchauffement printanier.

Des taux hypothécaires plus élevés, le resserrement du crédit et une quantité limitée de domiciles disponibles ont ralenti la reprise du secteur immobilier américain.

Les ventes de résidences existantes ont augmenté en avril après avoir chuté en mars à leur niveau le moins élevé en 20 mois. Elles n'en ont pas moins été inférieures à celles d'avril 2013.

Les prix ont augmenté dans chaque État des États-Unis au cours de la période de 12 mois terminée en avril. Les États ayant enregistré les hausses les plus fortes sont la Californie (15,6 pour cent), le Nevada (14,8 pour cent), Hawaï (14,1 pour cent), l'Oregon (11,8 pour cent) et le Michigan (11,3 pour cent).

Pas moins de 95 des 100 plus importantes régions métropolitaines ont fait état de prix plus élevés en avril, par rapport à la même période il y a un an. Les cinq qui n'ont pas enregistré de hausse sont Hartford, dans le Connecticut; Milwaukee, dans le Wisconsin; Little Rock, dans l'Arkansas; Worcester, au Massachusetts, et New Haven, dans le Connecticut.

À l'échelle nationale, les prix demeurent inférieurs de 14,3 pour cent au sommet atteint en avril 2006, alors que la bulle immobilière a commencé à se dégonfler. Mais dans 23 États, les prix sont à 10 pour cent ou moins de leurs précédents sommets, selon les données de CoreLogic.

Le secteur immobilier américain a commencé à se relever en 2012, mais les ventes de résidences existantes ont freiné à la suite de la hausse des taux d'intérêt du printemps dernier.

PLUS:pc