NOUVELLES

Pékin resserre la sécurité pour le 25e anniversaire de la crise de Tiananmen

03/06/2014 12:36 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

PÉKIN, Chine - Les autorités chinoises ont déployé davantage de policiers dans les rues, mardi, en plus d'épingler de nombreux détracteurs du gouvernement à quelques heures du 25e anniversaire de la répression du mouvement démocratique de la place Tiananmen.

On notait notamment une lourde présence policière tout autour de la place, au coeur de la capitale chinoise.

Des dizaines de dissident ont déjà été arrêtés, contraints de quitter Pékin ou confinés à leurs résidences dans d'autres régions du pays.

Un dissident qui utilise le nom de plume de Ye Du a ainsi été forcé de participer à une «visite touristique», selon ce qu'a indiqué par téléphone sa femme Wan Haitao. De tels voyages obligatoires permettent aux autorités d'avoir les détracteurs du gouvernement à l'oeil 24 heures par jour, sans avoir besoin de s'adresser aux tribunaux.

Signe apparent de la nervosité du gouvernement, l'accès à Internet semblait aussi être perturbé. Le site de courriel de Google était ainsi inaccessible. La Chine bloque couramment l'accès à des réseaux sociaux comme Twitter et YouTube, en plus de censurer lourdement le contenu de sites chinois.

La Chine ne tolère aucune discussion publique des événements des 3 et 4 juin 1989, quand des soldats accompagnés de blindés ont tué des centaines de manifestants et de témoins pacifiques en plein centre de la ville. Le gouvernement n'a jamais fourni de compte-rendu ou de bilan détaillé.

La version chinoise officielle maintient que les manifestants cherchaient à renverser le Parti communiste au pouvoir et à plonger la Chine dans le chaos. Les leaders des militants maintiennent qu'ils réclamaient uniquement plus de démocratie et de liberté, et la fin de la corruption et du népotisme.

Les autorités resserrent régulièrement la sécurité à l'approche du 4 juin, mais les mesures mises en place cette année sont nettement plus strictes. Des dissidents qui recoivent habituellement un avertissement ont été arrêtés et les journalistes étrangers ont été menacés de conséquences inconnues s'ils s'intéressent à des sujet délicats avant l'anniversaire.

Un diffuseur français affirme ainsi que ses journalistes ont été questionnés pendant six heures après avoir interrogé des passants concernant les événements survenus il y a 25 ans.

PLUS:pc