NOUVELLES

Nigeria: Prise de fonction du nouveau gouverneur de la banque centrale

03/06/2014 09:01 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Un nouveau directeur de la banque centrale a pris ses fonctions mardi au Nigeria, quelques mois après la suspension de son prédécesseur qui avait accusé la compagnie pétrolière nationale d'avoir détourné 20 milliards de dollars (14,5 milliards d'euros).

Godwin Emefiele, ancien patron de la banque nigériane Zenith, décrit par les experts comme un personnage discret et très conservateur, ne s'est pas exprimé mardi, mais il devrait s'adresser à la presse plus tard dans la semaine.

Le président nigérian Goodluck Jonathan avait suspendu en février Lamido Sanusi, à quelques mois de la fin de son mandat à la tête de la Banque centrale, pour avoir commis des "imprudences" en matière de finances, une décision motivée par des intérêts politiques selon les observateurs.

M. Sanusi était au coeur d'une controverse depuis qu'il avait demandé des comptes à la Société pétrolière nationale nigériane (NNPC) sur 20 milliards de dollars (14,5 milliards d'euros) de fonds publics manquants.

Il avait souvent été félicité par les économistes nigérians et étrangers pour avoir remis de l'ordre dans un secteur bancaire au bord de l'implosion et avoir stabilisé la monnaie du pays le plus peuplé d'Afrique, premier producteur de pétrole et désormais première puissance économique du continent.

Mais cela lui a valu, également, de puissants ennemis politiques.

Lors de sa seule intervention publique depuis sa nomination, M. Emefiele avait promis aux députés en mars que "chaque décision de politique monétaire qui sera prise permettra de faire diminuer le chômage", reconnaissant que le Nigeria faisait face à "une situation d'urgence sur l'emploi".

Environ 37,5% des moins de 25 ans sont sans emploi au Nigeria, selon les chiffres du bureau national des statistiques.

ola-phz/cdc/az/jmc

PLUS:hp