NOUVELLES

Le président ukrainien Porochenko à Varsovie pour rencontrer Barack Obama

03/06/2014 11:20 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Le président élu ukrainien Petro Porochenko est arrivé mardi à Varsovie où il doit notamment rencontrer, lors de ce premier déplacement à l'étranger depuis son élection le 25 mai, son homologue américain Barack Obama, a annoncé l'ambassade ukrainienne en Pologne.

M. Porochenko doit participer mardi soir à la remise du Prix Solidarité fondé par la Pologne au leader historique des Tatars de Crimée, Moustafa Djemilev, lors d'une cérémonie au château royal de Varsovie, en présence de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement d'Europe centrale et orientale.

Le président ukrainien pro-occidental tiendra plusieurs rencontres bilatérales avec ses homologues polonais et autrichien mardi soir, puis avec Obama et le secrétaire d'Etat américain John Kerry, ainsi qu'avec le président français François Hollande mercredi, selon la porte-parole de l'ambassade ukrainienne à Varsovie, Mme Ioulia Borodi.

Arrivé mardi à Varsovie pour rassurer ses alliés inquiets de l'attitude de Moscou en Ukraine, Barack Obama a appelé son homologue russe Vladimir Poutine à prévoir une rencontre avec le président ukrainien.

M. Obama a précisé à Varsovie qu'il transmettrait ce message au président Poutine lors des célébrations du 70e anniversaire du Débarquement en Normandie. Il a aussi appelé son homologue russe à reconnaitre comme "légitime" l'élection présidentielle ukrainienne.

Vladimir Poutine n'a pas été invité à l'investiture samedi de M. Porochenko à laquelle la Russie sera représentée par son chargé d'affaires en Ukraine. Y seront présents une vingtaine de dirigeants de pays et organisations internationales dont le vice-président américain Joe Biden, le président polonais Bronislaw Komorowski et le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.

Après la destitution en février du président ukrainien prorusse Viktor Ianoukovitch à l'issue de trois mois de contestation qui se sont terminés dans un bain de sang dans le centre de Kiev, Vladimir Poutine a obtenu le feu vert de son Parlement pour l'envoi de troupes en Ukraine.

En mars, la Crimée a été rattachée à la Russie après trois semaines d'occupation par les troupes russes et un référendum jugé illégal par la communauté internationale.

Des combats de plus en plus intenses opposent depuis avril dans l'Est de l'Ukraine l'armée ukrainienne et les insurgés armés prorusses que Kiev et les Occidentaux accusent d'être soutenus en sous-main par Moscou.

Le milliardaire pro-occidental Petro Porochenko qui a activement soutenu la contestation pro-européenne sur le Maïdan à Kiev a été élu le 25 mai avec 54,7% des voix.

sw/ea/jeb

PLUS:hp