NOUVELLES

Harper se rendra en Ukraine samedi dans le cadre d'un séjour européen chargé

03/06/2014 10:25 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

VARSOVIE, Pologne - Le premier ministre Stephen Harper est arrivé en Europe de l'Est, tard mardi, s'en prenant encore au président russe Vladimir Poutine alors qu'il annonçait une visite surprise en Ukraine.

M. Harper retournera en Ukraine, samedi, pour assister à la cérémonie d’assermentation de Petro Porochenko comme nouveau président du pays, dans le cadre d'un itinéraire européen déjà fort chargé.

La visite en Ukraine a été signalée aux journalistes après le décollage de l'avion à Ottawa en route pour Varsovie, en Pologne. M. Harper ne s'est pas adressé aux médias à bord de l'appareil.

M. Harper, qui s'était aussi rendu en Ukraine en mars, a dit vouloir démontrer le soutien du Canada aux espoirs de stabilité et de prospérité du pays. Le premier ministre a déclaré par communiqué que la population ukrainienne méritait d’avoir un gouvernement «qui défend l’intégrité politique et territoriale du pays contre ceux qui cherchent à en reprendre le contrôle».

M. Harper rencontrera tôt mercredi le premier ministre polonais Donald Tusk pour discuter de la crise ukrainienne.

Marcin Bosacki, l'ambassadeur de la Pologne au Canada, a affirmé que son gouvernement souhaitait voir un renforcement de la présence militaire de l'OTAN en Europe de l'Est étant donné les violations sans précédent par la Russie des frontières de l'Ukraine.

M. Harper se rend en Europe pour un séjour d'une semaine qui inclura une célébration de la fin de la guerre froide et des cérémonies soulignant le 70e anniversaire de la bataille de Normandie.

Il se joindra au président des États-Unis Barack Obama et à d'autres leaders mondiaux à Varsovie, mercredi, pour souligner ce que le bureau du premier ministre décrit comme étant le 25e anniversaire de l’émergence de la Pologne après le communisme.

Le 4 juin 1989 marque la journée où le mouvement anti-communiste Solidarité a officiellement pris le pouvoir au cours d'élections démocratiques.

M. Harper se rendra par la suite à Bruxelles où il participera au Sommet du G7, qui remplacera celui du G8 prévu à Sotchi, en Russie, mais qui a été annulé en raison du conflit en Ukraine.

Le premier ministre terminera son séjour en Normandie, où il assistera aux commémorations marquant le 70e anniversaire du jour J, un événement auquel doit participer le président russe Vladimir Poutine.

M. Harper a dit ne pas souhaiter discuter avec le leader russe, mais parlera sans nul doute de M. Poutine avec d'autres personnes. Le premier ministre a qualifié M. Poutine de menace à la paix mondiale après l'annexion de la Crimée par la Russie.

M. Harper a indiqué que son passage à Bruxelles lui permettra de tenter de convaincre les autres leaders d'investir plus d'argent dans son initiative sur la santé maternelle et infantile.

Il prévoit également discuter d'emploi et d'économie mondiale, mais l'Ukraine et la Russie seront certainement à l'avant-plan. M. Harper croit qu'un front commun sera la meilleure façon de répondre aux récents gestes agressifs posés par la Russie.

PLUS:pc