NOUVELLES

Eugenie Bouchard démontre sa force de caractère et accède au carré d'as à Paris

03/06/2014 10:36 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

PARIS - Eugenie Bouchard a démontré sa grande force de caractère pour s'assurer son billet pour le carré d'as aux Internationaux de tennis de France.

Bouchard a comblé un déficit de 4-1 au dernier set et elle a concrétisé sa victoire à sa troisième balle de match, s'imposant 7-6 (4), 2-6, 7-5 face à l'Espagnole Carla Suarez Navarro.

Même dos au mur au troisième set, elle dit n'avoir jamais douté.

«Quand je perds, je veux me dire, à la fin, que j’ai tout tenté pour gagner, a précisé la révélation de l'année sur le circuit féminin. Alors, je reste dans ma bulle et je fais tout pour imposer mon jeu. Je n’ai jamais paniqué. Et aujourd’hui, c’était vraiment une grosse bataille, car Carla est une sacrée cliente sur terre battue. Donc, revenir à chaque fois et finir par gagner, c’est vraiment une grosse satisfaction.

«C’était une grosse bataille physique et émotionnelle. Je suis fière d’en être sortie gagnante parce que c’était vraiment très dur.»

Elle affrontera la Russe Maria Sharapova en demi-finales, celle qui a été son idole d'enfance. Elle se sont affrontées à deux reprises jusqu'ici et Sharapova a eu le meilleur à chaque fois, l'emportant en deux manches au quatrième tour à Roland Garros l'an dernier. Mais Bouchard promet qu'elle ne sera pas intimidée par sa rivale.

«Nous ne sommes pas amies, mais je la respecte», a-t-elle dit de Sharapova.

Pour Bouchard, 16e joueuse mondiale, il s'agit d'une deuxième présence en demi-finale d'un tournoi du Grand Chelem cette année. Elle s'était qualifiée pour les demi-finales en Australie, en janvier, s'inclinant face à l'éventuelle championne, la Chinoise Li Na.

La joueuse de Westmount, âgée de 20 ans, a remporté son premier tournoi sur le circuit WTA à Nuremberg, en Allemagne, tout juste avant la quinzaine du tournoi français.

Bouchard et Suarez Navarro en étaient à leur deuxième confrontation l'une contre l'autre et c'est l'Espagnole qui l'avait emporté en deux manches à Wimbledon l'an dernier.

Bouchard a montré sa détermination quand elle a mis la main sur la première manche au bris d'égalité après une heure de jeu et avoir effacé un déficit de 5-2.

«C’est l’une des défaites les plus dures de ma carrière, a avoué l'Espagnole. Je suis devant au premier et au troisième sets et je les perds tous les deux. C’est une joueuse très complète, elle n’a jamais rien lâché et elle a une sacrée force de frappe.»

Bouchard a terminé le match avec 46 points gagnants, 38 fautes directes et elle a gagné six de ses 14 balles de bris dans un match a nécessité deux heures et 22 minutes de jeu.

Fidèle à la tradition instituée à Melbourne plus tôt cette année, un amateur lui a lancé un animal en peluche et Bouchard l'avait avec elle lors de l'entrevue télévisée sur le court après son match. L'ancien joueur français Fabrice Santoro a ensuite insisté pour se faire prendre en photo avec elle sous les applaudissements de la foule.

Bouchard est la troisième Canadienne à prendre part aux quarts de finale à Roland Garros après Carling Bassett-Seguso (1984, 1986) et Helen Kelesi (1988, 1989). Bouchard et Bassett-Seguso sont les seules joueuses à s'être qualifiées pour les demi-finales d'un tournoi du Grand Chelem (Bassett-Seguso, aux Internationaux des États-Unis en 1984).

PLUS:pc