NOUVELLES

Echange de prisonniers: la Maison Blanche s'excuse auprès des élus (sénateurs)

03/06/2014 04:31 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

L'administration Obama s'est excusée de n'avoir pas tenu informés les élus du Congrès de l'accord d'échange de prisonniers avec les talibans en Afghanistan pour récupérer le soldat américain Bowe Bergdahl, ont rapporté mardi des élus.

Un responsable de "haut niveau" de la Maison Blanche s'est lundi soir "excusé de n'avoir pas averti par avance" les élus de cet accord, selon le sénateur Saxby Chambliss, chef de file des républicains à la commission du Renseignement.

Précisant que l'exécutif discutait avec le Congrès du soldat Bergdahl depuis 18 mois, M. Chambliss a estimé que "si ça veut dire nous tenir informés, alors cette administration est plus arrogante que je ne le pensais".

La présidente démocrate de la commission du Renseignement au Sénat, Dianne Feinstein, s'est dite aussi "consternée" de n'avoir pas été informée en amont de l'accord.

Le conseiller adjoint d'Obama à la sécurité nationale Tony Blinken a appelé lundi soir la sénatrice pour s'en excuser. "Il a dit que c'était un oubli", a rapporté Mme Feinstein, selon le National Journal.

Les élus, dont d'abord des républicains, avaient tiré dès ce week-end à boulets rouges contre l'administration démocrate, coupable à leurs yeux de ne pas avoir informé le Congrès 30 jours avant l'opération, comme la loi le requiert.

Le sénateur démocrate Carl Levin a rappelé mardi que le président avait prévenu le Congrès "au dernier moment" en décembre quand il avait signé un décret lui donnant l'autorité constitutionnelle d'élargir rapidement des prisonniers de Guantanamo.

Le chef de file de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, a affirmé pour sa part avoir été informé le vendredi et indiqué qu'il était favorable à cet échange.

Le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner a estimé que les élus n'avaient pas été prévenus "parce que l'administration savait qu'elle était confrontée à une grave et sérieuse inquiétude bipartisane".

Le sénateur démocrate Joe Manchin a qualifié cette affaire de "très perturbante", ajoutant qu'il attendait beaucoup de la réunion classifiée sur cette affaire mercredi au Sénat.

L'échange de prisonniers fera aussi l'objet d'une audition publique à la Chambre des représentants la semaine prochaine. Le secrétaire à la Défense Chuck Hagel a été invité à y témoigner.

Le sergent Bowe Bergdahl, seul soldat américain encore détenu par les talibans, a été libéré samedi après cinq ans de captivité aux termes d'un accord pour élargir cinq cadres talibans détenus à Guantanamo. Ce règlement a fait l'objet de longues négociations depuis des années, sous l'égide du Qatar qui a servi d'intermédiaire.

"Nous sommes certainement heureux pour Bergdahl et sa famille", a déclaré le président de la commission des Affaires étrangères du Sénat, Robert Menendez.

"Mais (...) je suis inquiet du précédent créé pour les échanges (de prisonniers) parce que je ne veux pas que le message devienne +vous pouvez y aller et capturer des Américains et les utiliser comme monnaie d'échange+", a ajouté le sénateur démocrate.

mlm/are/bdx

PLUS:hp