NOUVELLES

Dix généraux nigérians sont reconnus coupables d'avoir aidé Boko Haram

03/06/2014 08:32 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

KADUNA, Nigeria - Dix généraux nigérians et cinq autres officiers militaires de haut rang ont été reconnus coupables par une cour martiale d'avoir fourni des armes et des informations au groupe islamiste extrémiste Boko Haram, selon ce que rapporte un important quotidien du pays.

Des politiciens et des militaires affirment depuis des mois que des officiers aident les islamistes et que des soldats combattent même dans leurs rangs, avant de revenir à leurs casernes.

Ils ajoutent que l'information fournie par les officiers a permis aux militants d'attaquer des convois, des bases et des camps militaires dans le nord-est du pays.

Le quotidien Leadership cite un officier selon qui quatre autres officiers, en plus des 15, ont été reconnus coupables de manque de loyauté et d'avoir travaillé pour des membres de la secte.

Un porte-parole du ministère de la Défense, le major-général Chris Olukolade, n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires, mardi. Il avait toutefois nié, la semaine dernière, que des officiers de haut rang soit sous enquête pour avoir aidé Boko Haram et pour avoir saboté une offensive visant à écraser une insurrection islamiste qui a fait des milliers de morts depuis cinq ans.

Boko Haram a attiré l'attention de la communauté internationale avec l'enlèvement de quelque 300 écolières, le 15 avril dernier.

Leadership cite des officiers militaires selon qui les 15 condamnés comptent parmi plusieurs autres à être actuellement traduits en justice.

PLUS:pc