NOUVELLES

Des scientifiques appellent Stephen Harper à rejeter l'oléoduc Northern Gateway

03/06/2014 03:59 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

VANCOUVER - Des centaines de scientifiques demandent au premier ministre Stephen Harper de rejeter le rapport de la commission fédérale d'examen, qui recommandait l'approbation du projet d'oléoduc Northern Gateway, d'Enbridge.

Dans une lettre ouverte, ces scientifiques soutiennent que le rapport de la commission est essentiellement imparfait. Entre autres problèmes, ils affirment que la commission n'a pas pris en compte la hausse globale des émissions de gaz à effet de serre qui résulterait de l'augmentation de la production des sables bitumineux en Alberta à des fins d'exportations, via l'oléoduc vers la côte ouest.

La commission d'examen conjoint du projet Northern Gateway avait été mise en place par le ministère fédéral de l'Environnement et l'Office national de l'énergie.

La lettre fait aussi valoir que la commission n'a pas évalué adéquatement les risques que présenterait un déversement pour les baleines et autres espèces marines sur la côte ouest.

Le gouvernement fédéral annoncera sa décision ce mois-ci sur le projet d'oléoduc de 1200 kilomètres qui relierait les secteurs des sables bitumineux de l'Alberta à un port pétrolier en eaux profondes près des côtes de la Colombie-Britannique.

La lettre est signée par 300 scientifiques universitaires d'un peu partout au pays, de même que par des collègues d'universités à l'étranger, dont Stanford, Cornell et Oxford.

PLUS:pc