POLITIQUE

Le vérificateur général utilise un concept qui «n'a pas d'allure», dit Nicolas Marceau

03/06/2014 01:13 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT
PC

L'ancien ministre des Finances du Québec, Nicolas Marceau, dénonce les fuites sur le rapport du vérificateur général, qui sera présenté cet après-midi. Selon lui, le rapport utilise le concept de « déficit potentiel » qui donne un portrait faussé de la réalité. Il défend ainsi le bilan de l'ancien gouvernement péquiste.

Les grandes lignes du rapport du vérificateur général, obtenues par Radio-Canada, laissent entendre que le gouvernement du PQ n'aurait pas donné un portrait juste des finances publiques. 

Alors que le budget de Nicolas Marceau prévoyait un déficit de 1,75 milliard de dollars pour 2014-2015, le déficit potentiel pour l'an prochain s'élèverait plutôt à 5,48 milliards, souligne le vérificateur général par intérim Michel Samson. La croissance des dépenses se situerait quant à elle à 6,7 % pour le dernier exercice, au lieu des 2 % prévus dans le budget Marceau.

Lors d'un court point de presse à Québec, M. Marceau a soutenu que le concept de déficit potentiel qui semble être utilisé dans ce rapport « est un concept flou, qui n'a pas d'allure ». Le vérificateur ne tient pas compte, dit-il, de l'étape des choix parmi les fonds réclamés par les ministères. Ce déficit potentiel représente ce qu'il adviendrait si le gouvernement disait oui à la reconduction de tous les programmes, ce qui, évidemment, ne se produit jamais dans la réalité, explique-t-il.

M. Marceau se demande aussi comment il est possible que des informations du rapport du vérificateur général puissent faire l'objet de fuites - et que les médias en prennent connaissance avant les parlementaires. Il commentera plus en longueur ce rapport lorsqu'il aura été rendu public.

Le budget Marceau, présenté en février, ne contenait pas toutes les données, comme les crédits budgétaires, pour avoir un bon portrait d'ensemble. Ces crédits - les détails des dépenses des ministères - devaient être adoptés en juillet, après les élections. Selon le rapport du vérificateur général, tous les efforts à faire pour atteindre les objectifs de croissance des dépenses étaient connus en novembre 2013.

Des chaussures de marche pour Leitao

De son côté, l'actuel ministre des Finances, Carlos Leitao, a acheté ses nouvelles chaussures mardi, en prévision de la présentation du budget, mercredi. Il a choisi des chaussures de marche, pour symboliser la relance de l'économie de la province.

Il en a profité pour dire que les grandes lignes émanant du rapport du vérificateur général confirment les informations contenues dans le rapport du fiscaliste Luc Godbout et l'économiste Claude Montmarquette, présenté plus tôt cette année.

INOLTRE SU HUFFPOST

12 promesses de Philippe Couillard