NOUVELLES

Chute d'obus à Damas et raids aérien du régime le jour de la présidentielle

03/06/2014 07:17 EDT | Actualisé 03/08/2014 05:12 EDT

Des obus tirés par les rebelles sont tombés mardi sur des quartiers de Damas tandis que le régime a mené des raids en périphérie de la capitale, le jour de l'élection présidentielle organisée par le régime, selon ONG et des militants.

Des obus de mortier tirés depuis des positions rebelles sont tombés sur les quartiers de Douailaa, Qassaa, Bab Touma, Adaoui, Qoussour, Malki, Baramké, Mazzé et la place des Omeyyades, a précisé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), faisant état de deux blessés.

La plupart des quartiers touchés se trouvent dans le centre de la capitale.

Le régime a mené des raids aériens contre le quartier périphérique de Jobar et à Daraya, au sud ouest de Damas, selon l'OSDH, basé en Grande Bretagne et qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales et militaires.

"Les forces aériennes ont largué sur Daraya 16 barils d'explosifs au cours de la nuit et ce matin", a déclaré à l'AFP le militant Mouhannad Aboulzein via internet.

Des hélicoptères ont mené des raids dans la province de Deir Ezzor (est), Deraa (sud), Hama (centre) et Alep (nord), selon l'OSDH.

A Homs, 18 personnes, 15 civils et 3 militaires, ont été tuées dans l'attentat à la voiture piégée perpétré lundi dans un village à majorité alaouite, communauté à laquelle appartient le président Bachar al-Assad, a indiqué l'OSDH revoyant à la hausse un premier bilan de 8 morts.

Les Syriens votaient mardi pour une élection présidentielle controversée dans les régions sous contrôle du régime dans le pays en guerre depuis trois ans.

La guerre en Syrie a fait plus de 162.000 morts en trois ans et contraint près de la moitié de la population à fuir leur foyer.

kam-rm/sw

PLUS:hp