NOUVELLES

Quatre morts dans une tempête de sable à Téhéran

02/06/2014 12:30 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Au moins quatre personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées lundi à Téhéran, frappée par une tempête de sable sans précédent qui a plongé la ville dans l'obscurité, endommagé des bâtiments et perturbé le réseau électrique.

La tempête s'est déclarée à 17H10 (12H40 GMT) avec des vents atteignant 110 km/h. Des arbres ont été arrachés par la violence du vent et les rues recouvertes de débris.

Le chef du service iranien des urgences, Amine Sabernia, a fait état de quatre décès, provoqués par des chutes d'arbres, et de 27 blessés, dont 10 dans un accident de la route lié aux intempéries dans le sud de la capitale.

La télévision d'Etat a ensuite précisé que deux blessés se trouvaient dans un état critique.

Près de 7.000 membres des secours ont été déployés en une heure, ont indiqué des responsables de la ville.

La violence du vent a poussé les habitants à trouver refuge à l'intérieur des bâtiments.

"On dirait un film de Hollywood sur l'apocalypse. J'ai peur", a affirmé une femme s'étant abritée dans un magasin du quartier des affaires à Téhéran.

Un homme à l'intérieur du même bâtiment a assuré "n'avoir jamais rien vu de pareil". "J'ai peur que ce ne soit un présage de choses à venir", a-t-il ajouté dans des propos rappelant ce que répètent les Iraniens quand ils pensent qu'un tremblement de terre est imminent.

Les intempéries ont provoqué une coupure d'électricité dans quelque 50.000 foyers, a indiqué un responsable cité par l'agence Isna.

Les vols depuis Téhéran ont été retardés par la tempête, selon l'agence de presse Fars, citant des responsables aéroportuaires. L'internet et le téléphone ont été aussi lourdement affectés.

Un énorme nuage de sable a plongé la ville dans l'obscurité tandis que la température chutait de 33 à 18°C.

Après la tempête de sable, il a commencé à pleuvoir mais avec des vents toujours violents.

Les vents ont commencé à faiblir à partir de 14H10 GMT et les voitures ont réapparu dans les rues, même si de nombreux habitants restaient terrés à l'intérieur des bâtiments.

En fin de journée, les rues avaient retrouvé leur activité habituelle. Néanmoins, les responsable des prévisions météorologiques et des alertes au sein du gouvernement, Ahad Vazifeh, ont averti que le mauvais temps durerait jusque mercredi.

mod/adm/sma/cco/feb

PLUS:hp