NOUVELLES

L'ex-journaliste qui a bousculé Brad Pitt voulait «donner un câlin» à l'acteur

02/06/2014 02:23 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - L'ancien journaliste qui a été arrêté après avoir bousculé Brad Pitt sur un tapis rouge, la semaine dernière, a dit lundi qu'il souhaitait seulement faire un câlin à l'acteur et qu'il ne lui voulait aucun mal.

Vitalii Sediuk, ancien journaliste à la télévision ukrainienne, a confié à l'Associated Press qu'il se trouvait dans la section réservée aux admirateurs à la première du film «Maleficent» («Maléfique») lorsqu'il s'est précipité vers l'acteur pour, dit-il, lui faire un câlin. Le jeune homme de 25 ans s'est fait connaître grâce aux tours pendables qu'il a joués sur des tapis rouges de Moscou, Los Angeles et, le mois dernier, du Festival de Cannes, où il s'est glissé sous la robe de l'actrice America Ferrera.

Son contact avec Pitt a fait perdre l'équilibre à l'acteur, occupé à signer des autographes. L'ex-journaliste a passé deux jours en prison avant d'être accusé, vendredi, à trois ans de probation et à un an de thérapie.

Le jeune homme affirme cependant qu'il est «une personne normale» et qu'il n'est «pas fou».

Sediuk a perdu son emploi à la chaîne ukrainienne 1+1 et dit ignorer ce qu'il fera dans l'avenir. Il espère passer les prochains mois à purger sa sentence pour l'incident avec Brad Pitt, qui inclut des travaux communautaires. Il doit également éviter de s'approcher de tout événement hollywoodien.

Il affirme qu'il aimerait demeurer dans le milieu du spectacle, soit en travaillant comme réalisateur de films ou en participant à une téléréalité. Il serait prêt à continuer son travail en journalisme, à condition que quelqu'un veuille bien l'embaucher.

Sediuk ne souhaite cependant pas cesser de faire des coups de publicité, mais il sait qu'il ne pourra plus s'approcher des célébrités de Hollywood. À l'avenir, il fera ses tours de manière légale et, dit-il, «avec politesse».

Il souhaite également se refaire un nom et espère qu'il ne sera pas toujours connu comme étant «l'homme qui a attaqué Brad Pitt».

«Je n'ai jamais frappé, je n'ai jamais donné de coup, je n'ai jamais giflé Brad Pitt, a-t-il plaidé. Cette information est complètement fausse.»

Sediuk dit qu'il aimerait que Pitt parle publiquement de l'incident et qu'il confirme qu'il n'a pas été frappé au visage. L'acteur n'a pas commenté l'incident, mais l'information voulant que l'ex-journaliste ait frappé l'acteur a initialement été divulguée par la police. «C'est quelque chose qui me blesse et qui blesse aussi ma famille», a-t-il souligné.

Il ajoute que son geste devrait pousser les vedettes et les organisateurs d'événements à revoir leurs mesures de sécurité.

«Ne vous fâchez pas contre moi. Et soyez reconnaissant que j'aie démontré à quel point il est facile de s'approcher de vous, et qu'il faudrait peut-être augmenter les mesures de sécurité», a-t-il lancé.

Selon lui, les célébrités devraient être plus prudentes lorsqu'elles parlent à leurs admirateurs. «Évidemment, je ne crois pas que les vedettes ne devraient pas parler aux fans. Mais (soyez) prudents.»

PLUS:pc