NOUVELLES

Le TSX grimpe avec l'aide des secteurs manufacturiers américain et chinois

02/06/2014 05:15 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse lundi, à la suite de la publication d'indices sur les secteurs manufacturiers de la Chine et des États-Unis, qui ont atteint leur plus haut niveau depuis le début de l'année.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 76,56 points pour terminer la séance avec 14 680,72 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,47 cent US à 91,76 cents US.

Les marchés américains ont généralement progressé. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 26,46 points à 16 743,63 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 1,4 point à 1924,97 points et que l'indice composé du Nasdaq a cédé 5,42 points à 4237,2 points.

L'institut des gestionnaires en approvisionnement des États-Unis a indiqué lundi que son indice du secteur manufacturier avait atteint 55,4 points au mois de mai. Les marchés ont d'abord mal réagi à l'annonce du groupe — qui avait publié des données erronées et moins bonnes. L'institut a émis deux corrections avant de dévoiler les bons chiffres.

Le secteur manufacturier de la deuxième plus grande économie au monde a aussi connu un bon mois de mai. La fédération chinoise de la logistique et des achats a publié lundi un indice manufacturier de 50,8 points pour le mois de mai, comparativement à celui de 50,4 points du mois d'avril.

Sur le TSX, le secteur des métaux de base a affiché la plus importante hausse lundi, avec un gain de 1,47 pour cent. Les données sur la Chine ont notamment fait grimper le cours du cuivre, qui s'est emparé de 5 cents US à 3,17 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York.

Le secteur de l'énergie a avancé de 0,77 pour cent, même si le prix du pétrole brut a reculé de 24 cents US à 102,47 $ US le baril à New York.

Le groupe des titres aurifères a échappé 0,64 pour cent, pendant que le prix du lingot d'or retraitait de 2 $ US à 1244 $ US l'once à New York. Le cours du lingot a reculé de 3,5 pour cent le mois dernier, les marchés financiers se montrant plus confortables vis-à-vis de la situation en Ukraine et de plus en plus inquiets par rapport à la déflation, particulièrement en Europe.

PLUS:pc