NOUVELLES

La Russie lève son embargo sur les livraisons d'armement au Pakistan (presse)

02/06/2014 08:39 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

La Russie a levé son embargo sur les livraisons d'armement au Pakistan et négocie l'envoi d'hélicoptères MI-35 à Islamabad, a annoncé lundi le chef de la holding publique russe Rostec, Serguei Tchemezov, selon l'agence officielle Itar-Tass.

"Cette décision a été prise et nous sommes en train de négocier la livraison d'hélicoptères", a-t-il déclaré, précisant que les négociations portaient sur des hélicoptères russes d'attaque MI-35 Hind.

Selon Itar-Tass, une source diplomatique militaire avait auparavant évoqué la décision de Moscou de lever son embargo sur la livraison d'armes au Pakistan. Cette source indiquait par ailleurs que le Pakistan avait manifesté son intérêt pour l'achat d'hélicoptères russes de transport lourd MI-26 Halo.

Selon le politologue Pavel Felgenhauer, la levée de cet embargo en vigueur depuis l'époque de l'URSS marque un changement important dans la politique russe de ventes d'armements jusqu'ici tournée vers l'Inde, dans une région marquée par les relations difficiles entre New Delhi et Islamabad.

"La vente d'armes au Pakistan va aggraver brusquement nos relations avec l'Inde, acheteur principal de nos armements. Le Pakistan achète en Chine, en Ukraine, mais jamais en Russie", souligne cet analyste, interrogé par l'AFP.

"L'Inde avait refusé d'acheter nos hélicoptères, elle a préféré en acheter aux Etats Unis. Peut-être la Russie a décidé ainsi de faire pression sur l'Inde ?", s'interroge cet analyste pour qui "cela risque de démanteler" la coopération entre la Russie et l'Inde.

"New Delhi peut y voir une trahison. Cela risque de provoquer un séisme géopolitique dans le sous-continent", met-il en garde.

"L'Inde va exiger des explications. Moscou devra le confirmer ou bien faire marche arrière", pronostique cet analyste.

L'Inde et le Pakistan se sont mené trois guerres depuis leur indépendance concomitante des Indes britanniques en 1947 et les relations des deux "frères ennemis" d'Asie du sud restent complexes.

La Russie est historiquement le plus grand fournisseur d'armes de l'Inde, lui-même plus grand acheteur d'armes au monde. New Delhi, qui cherche à moderniser son armée dotée d'équipements vieillissants, s'est récemment tourné également vers Israël, la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis.

or-blb/edy/bir

PLUS:hp