NOUVELLES

Centrales électriques: Washington propose une baisse de 30% des émissions de CO2

02/06/2014 09:31 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont proposé lundi de mettre en place un plan de réduction drastique des émissions de CO2 des centrales électriques existantes à travers le pays avec un objectif de baisse de 30% des émissions d'ici 2030 par rapport à 2005.

L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a dévoilé ce plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui représente le projet le plus ambitieux à ce jour du président Barack Obama sur la question du réchauffement climatique.

Les centrales électriques génèrent environ un tiers de l'ensemble des émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis.

Si le gaz naturel monte en puissance depuis plusieurs années, le charbon reste une composante centrale du paysage énergétique américain. Les centaines de centrales à charbon réparties sur le territoire fournissent environ 37% de l'électricité du pays, devant le gaz naturel (30%) et le nucléaire (19%).

"En encourageant les énergies plus propres et en réduisant le gaspillage énergétique, ce plan rendra l'air que nous respirons plus sain tout en contribuant à ralentir le changement climatique", a commenté la directrice de l'EPA, Gina McCarthy.

Obama, qui avait fait de la lutte contre le réchauffement climatique une de ses promesses centrales de campagne en 2008, a décidé de privilégier une approche réglementaire après s'être heurté à l'hostilité du Congrès lors de son premier mandat.

"Nous limitons les quantités de produits chimiques toxiques - tels que le mercure, le soufre et l'arsenic - que les centrales peuvent rejeter dans l'air ou l'eau. Mais elles peuvent rejeter des quantités illimitées de CO2 dans l'air. Cela n'a pas de sens", a-t-il déclaré ce weekend en commentant la proposition à venir de l'EPA.

Les Etats-Unis se sont engagés en 2009 à réduire, d'ici 2020, leurs émissions de gaz à effet de serre de 17% par rapport à leur niveau de 2005.

jca/bdx

PLUS:hp