NOUVELLES

Brésil: mutisme de la Fifa sur le scandale du Qatar

02/06/2014 01:14 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

Joseph Blatter et Jérôme Valcke, président et secrétaire général de la Fifa, ont refusé lundi tout commentaire sur les nouvelles accusations de pots de vin versés par le Qatar pour décrocher l'organisation du Mondial-2022.

"Je parle de la Coupe du monde au Brésil et ce sera une Coupe du monde magnifique au Brésil", a répondu le président Blatter en réponse à une question sur le Qatar. "Laissons place aux émotions", a-t-il ajouté, en marge d'une rencontre à Brasilia avec la présidente du Brésil Dilma Rousseff.

"Pas de réponses, pas de questions", avait lancé de son côté Jérôme Valcke à Rio lors de l'inauguration d'un centre de transmissions (IBC) du Mondial-2014 qui commence dans dix jours.

Le Qatar a démenti énergiquement ces accusations.

M. Valcke est au Brésil depuis 15 jours pour surveiller les derniers détails de la Coupe du monde au Brésil (12 juin-13 juillet), notamment les stades, dont cinq sur douze restaient encore inachevés à des degrés divers.

En mars, M. Valcke avait manifesté à Rio son soutien à la commission qui enquête sur le choix de la Russie et du Qatar pour accueillir le Mondial de 2018 et 2022 respectivement. Cette commission est dirigée par l'ancien procureur de New York, Michael Garcia.

La Fifa a annoncé, lundi, que cette enquête devrait être terminée d'ici le 9 juin.

Le président de la Fifa avait affirmé dans une interview en mai que cela avait été "une erreur" d'accorder l'organisation du Mondial au Qatar en été, en raison de la chaleur.

Les 10 et 11 juin, MM. Blatter et Valcke doivent participer au Congrès de la Fifa à Sao Paulo.

jt-ym/cdo-ybl/sk

PLUS:hp