NOUVELLES

Afrique de l'Ouest: l'ONU et Interpol renforcent la lutte contre la drogue (responsables)

02/06/2014 02:54 EDT | Actualisé 02/08/2014 05:12 EDT

L'ONU et Interpol vont unir leurs efforts pour renforcer la lutte contre la drogue en Afrique de l'Ouest, une région devenue un important point de transit dans le trafic d'Amérique latine vers l'Europe, ont affirmé lundi des responsables de ces organisations.

"Nous sommes venus pour aider la Guinée-Bissau et toute la sous-région à faire face au fléau de trafic de drogue et des crimes organisés transnationaux", a déclaré le représentant spécial de l'ONU en Afrique de l'Ouest, Saïd Djinnit, lors d'une conférence de presse à Bissau.

"L'ONU et Interpol travaillent ensemble. Interpol est en train d'équiper les aéroports (ouest-africains) et certaines frontières pour détecter les personnes qui entrent avec l'intention de commettre des crimes ou sont dans des réseaux de trafic", a de son côté affirmé le secrétaire général d'Interpol, Ronal Kenneth Noble, qui animait cette conférence de presse avec M. Djinnit.

"Interpol a un centre qui reçoit et partage toutes les informations avec ses différentes unités installées un peu partout dans le monde. Nous voulons rassurer les autorités de Guinée-Bissau qu'elles auront tout leur soutien pour lutter efficacement contre ces fléaux", a ajouté M. Noble.

"L'objectif est de mettre en place des unités de lutte contre ces fléaux. Nous allons soutenir les nouvelles autorités" de Guinée-Bissau issues du second tour de l'élection présidentielle du 18 mai, remportée par le candidat du principal parti du pays, José Mario Vaz, a-t-il poursuivi.

L'Afrique de l'Ouest est en quelques années devenue un important point de transit dans le trafic de la drogue d'Amérique latine vers l'Europe. La Guinée-Bissau est présentée comme une plaque tournante dans ce trafic.

Selon plusieurs organisations internationales, l'instabilité chronique, l'extrême pauvreté et la faiblesse des institutions dans cette ex-colonie portugaise y ont facilité l'implantation des trafiquants de drogue avec la complicité de hauts responsables des services de sécurité.

aye/mrb/stb/jmc

PLUS:hp