NOUVELLES

Une explosion dans une ville du Nigeria pourrait avoir fait plusieurs morts

01/06/2014 07:19 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

YOLA, Nigeria - Des dizaines de personnes pourraient avoir succombé à l'explosion d'une bombe survenue dimanche soir dans le nord-est du Nigeria, une attaque qui pourrait avoir été perpétrée par des militants du groupe islamiste Boko Haram.

L'attaque a eu lieu près d'une école primaire, où se trouvent également de nombreux débits de boisson, dans la ville de Mubi, dans l'État d'Adamawa, l'un des trois du nord du Nigeria sous le coup d'un état d'urgence imposé par le président Goodluck Jonathan pour combattre Boko Haram.

Othman Abubakar, un porte-parole de la police de l'État d'Adamawa, a confirmé qu'il y avait eu une explosion, mais ne pouvait dire combien de personnes avaient perdu la vie ou avaient été blessées.

Selon un résidant, David Dauda, la charge a explosé alors que les gens quittaient un match de soccer tenu à proximité; il aurait vu plus de 30 corps dans le secteur.

L'explosion a eu lieu vers 18h45, lorsque plusieurs personnes rentraient chez elles en prévision du couvre-feu entrant en vigueur à 19h, à la suite de précédentes attaques.

Depuis cinq ans, la région du nord-est du Nigeria a été la cible d'attaques de plus en plus violentes de la part de Boko Haram.

Au moins 2000 civils ont déjà trouvé la mort dans des attaques cette année.

Toujours dans l'État d'Adamawa, dimanche, de présumés membres de Boko Haram ont ouvert le feu sur des habitants des alentours de la ville de Madagali, selon des témoins.

Aucun autre détail n'était disponible dans l'immédiat.

PLUS:pc