NOUVELLES

Tour d'Italie - 21e étape: déclarations

01/06/2014 12:21 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

Nairo Quintana (COL/Movistar), vainqueur final: "Maintenant, je peux le dire, j'ai gagné. Je me suis senti comblé quand j'ai franchi la ligne. J'ai une grande équipe, une famille avec moi. Merci mon Dieu... C'est une joie immense que j'éprouve. J'ai beaucoup appris dans ce Giro. Quand je suis passé professionnel en Europe, j'ai eu la chance de tomber dans la bonne équipe. Avec un grand professeur, Eusebio (Unzue, manager de la Movistar), qui m'a enseigné le cyclisme. Il m'a appris à être tranquille, à rester serein. C'est un Giro dans lequel j'ai souffert, bien plus que ce qu'on imagine. J'ai eu des problèmes physiques, je n'ai pas été à 100%. Je devais être à 60% de mon potentiel. Le moment le plus difficile? Dans la descente du Gavia (16e étape). J'étais frigorifié, fatigué... Izagirre (son coéquipier) m'a fait manger. C'est ce qui m'a permis de continuer. Et de gagner".

Rigoberto Uran (COL/Omega Pharma), 2e du général: "Je pensais pouvoir gagner ce Giro. J'y ai cru après le contre-la-montre (de Barolo). Mais je n'ai jamais pu conclure dans les grands Tours. Mon équipe a été impeccable. Bravo à Quintana et aussi à Aru. Avec lui, l'Italie a trouvé un nouveau coureur pour les grands Tours. L'avenir? J'ignore si je courrai le Giro l'an prochain, ça dépendra de l'équipe. J'aime beaucoup le Giro mais si l'équipe veut que je fasse le Tour..."

Fabio Aru (ITA/Astana), 3e du général: "Je suis très content. C'est une très grande satisfaction que de monter sur le podium à Trieste. Je veux dédier ce résultat à toute mon équipe. Dommage que nous ne terminions pas au complet, Scarponi et Brajkovic ont dû renoncer à cause de chutes. Je pense à eux, j'espère qu'ils vont se rétablir très vite. Ce Giro est venu au bout d'un long travail entamé en novembre. Mais je ne pensais pas être à ce niveau. La suite? Je ne pense pas changer, j'ai les pieds sur terre. Mon programme reste à déterminer. On n'en a pas encore parlé avec l'équipe".

Luka Mezgec (SLO/Giant), vainqueur de l'étape: "Je ne pouvais pas mieux conclure le Giro! Je gagne près de chez moi, devant beaucoup de mes supporters. Je suis l'homme le plus heureux en ce moment. Notre équipe a fait un grand Giro. On avait commencé très fort avec Kittel".

jm/gv

PLUS:hp