NOUVELLES

Roland-Garros - Federer: "J'ai raté trop d'occasions"

01/06/2014 01:34 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

Le Suisse Roger Federer, qui n'atteindra pas les quarts de finale de Roland-Garros pour la première fois depuis 2004, estime qu'il a "raté trop d'occasions" pour pouvoir l'emporter dimanche contre le Letton Ernests Gulbis.

Q: Comment analysez-vous votre prestation?

R: "C'est décevant évidemment. J'ai eu ma chance dans le deuxième set, je suis revenu dans le quatrième et j'aurais pu mieux jouer dans la cinquième manche. Ernests (Gulbis) a bien résisté. Il est bien revenu dans le deuxième set. Je suis déçu d'avoir perdu. C'était un match difficile tactiquement et il a bien réussi à maintenir la pression grâce à son service."

Q: Est-ce déstabilisant de jouer contre un joueur comme lui?

R: "Non je savais à quoi m'attendre. C'est quelqu'un qui a un bon service. J'aurai voulu mieux jouer, c'est tout. Je suis pourtant bien rentré dans la partie, en remportant le tie break de la première manche. Dans le deuxième set, je mène 40-15 (à 5-3) et je suis breaké. J'ai aussi commis une erreur. Des smashes comme celui-là, je les réussis neuf fois sur dix en temps normal. Après ce jeu, c'était beaucoup plus difficile. Je me suis battu mais il faisait très bien son travail."

Q: Trouvez-vous qu'il a changé depuis vos trois précédentes confrontations en 2010?

R: "Je n'ai pas vu pas de différence. C'était un match serré et voilà tout. A l'époque, c'était aussi serré. En fait, j'aurais dû mieux jouer du fond du court, lui mettre plus de pression. Il était aussi en confiance, surtout après avoir gagné à Nice la semaine dernière."

Q: Quels sont vos projets maintenant?

R: "Je vais passer un peu de temps avec ma famille. Mais je vais aussi évacuer la saison sur terre battue et me projeter sur la saison sur gazon. J'ai hâte de jouer à Halle et à Wimbledon."

Q: Gulbis a demandé une interruption pour raison médicale dans le quatrième set. Que pensez-vous de ces interruptions?

R: "Si c'est 3, 5, 7 minutes, je ne vois pas pourquoi cela poserait un problème. On peut très bien avoir une interruption pour la pluie aussi (...) L'idée, c'est de ne pas en abuser. On a tout à fait le droit d'appeler un médecin. Si, en revanche, c'est fait pour briser le rythme, ce n'est pas fair play."

Q: Vous aviez perdu au deuxième tour à Wimbledon l'an dernier contre Sergiy Stakhovsky, puis en huitièmes de finale à l'US Open face à Tommy Robredo. Où placez-vous cette nouvelle défaite par rapport aux deux autres?

Q: "Aujourd'hui, cela ne fait pas plaisir. J'ai raté trop d'occasions. J'aurais préféré gagner et préparer le match suivant plutôt que d'expliquer pourquoi j'ai perdu. Contre Stakhovsky, c'était plus un choc. Je ne m'attendais pas à perdre après mon passé à Wimbledon. Contre Robredo, c'était surtout des conditions particulières, un match un peu à part dans une période difficile. Contre Ernests, j'étais en bonne forme. Je trouvais que j'aurais pu faire un truc. C'est pour cela que je suis déçu."

Propos recueillis en conférence de presse

ll/jde

PLUS:hp