NOUVELLES

Les forces du général Haftar bombardent les islamistes à Benghazi

01/06/2014 12:09 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

TRIPOLI, Libye - Un avion a bombardé, dimanche, les positions de militants islamistes à Benghazi, dans l'est de la Libye, apparemment dans le cadre de l'offensive menée par le général rebelle Khalifa Haftar.

Un représentant de l'armée libyenne a révélé sous le couvert de l'anonymat que les frappes aériennes avaient pour cible une base de la brigade 17-Février et le quartier de Sidi Faraj, où le groupe djihadiste Ansar Al-Charia est installé.

Selon un porte-parole d'Ansar Al-Charia, l'attaque n'a fait aucun blessé. Il a ajouté que l'une des deux roquettes lancées par l'avion avait touché le garage d'un concessionnaire d'automobiles.

Lors d'un autre raid, l'avion a attaqué un palais ayant déjà appartenu à une puissante famille, a indiqué le colonel Mohammed Hegazi, un représentant des forces loyales au général Haftar. Il a précisé que l'édifice était occupé par des militants.

L'avion semblait avoir agi sur les ordres de Khalifa Haftar, qui a amorcé une campagne militaire contre les islamistes qui dominent le paysage politique libyen. Il a promis de les détruire et bénéficie de l'appui de plusieurs unités militaires.

Le leader rebelle, qui est âgé de 70 ans, dit contrôler plus de 75 pour cent de Benghazi, la deuxième plus grande ville de Libye et le berceau de l'insurrection ayant mené à la chute et à l'assassinat de l'ancien dictateur Mouammar Kadhafi en 2011.

C'est depuis Benghazi qu'il dirige l'offensive baptisée «Dignité», qui vise selon lui à débarrasser le pays des milices islamistes et de leurs représentants politiques qui sont majoritaires au Parlement.

PLUS:pc