NOUVELLES

Champlain: la «superpoutre» retirée, mais elle demeure une «police d'assurance»

01/06/2014 10:46 EDT | Actualisé 01/08/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - La «superpoutre» du pont Champlain a été retirée, six mois après avoir dû être mise en place d'urgence pour solidifier cette structure utilisée quotidiennement par plus de 160 000 automobilistes.

En novembre dernier, une fissure était observée sur l'une des poutres du pont forçant la fermeture de deux voies. La «superpoutre» de 75 tonnes, qui avait été choisie comme solution temporaire, a été retirée dimanche après-midi.

Un treillis modulaire d'acier a été mis en place de manière permanente. La solution est si efficace que d'autres treillis seront installés sur d'autres portions du pont Champlain au cours des prochains mois. Ces treillis seront des «mesures de renfort», selon Jean-Vincent Lacroix, porte-parole de la société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain. Ces travaux de renfort doivent permettre d'éviter de «revivre la situation qu'on a vécu», ajoute-t-il.

Des travaux importants seront ainsi menés sous la structure au cours de la prochaine année, mais ces derniers ne nécessiteront pas la fermeture de voies. La circulation sera néanmoins perturbée les 14 et 15 juin pour permettre le pavage de certaines voies.

Le retrait de la «superpoutre» a un avantage immédiat pour les automobilistes: ils peuvent retrouver les voies du pont dans leur pleine grandeur, alors que la poutre temporaire venait empiéter sur une portion du corridor routier pour les automobilistes circulant en direction sud.

Malgré le retrait de la «superpoutre», elle ne sera pas reléguée aux oubliettes. Elle sera rangée et pourrait être ressortie si une autre tuile devait s'abattre sur la structure.

«La superpoutre va rester dans notre cour. Elle demeure entreposée et elle devient une police d'assurance pour nous», a soutenu M. Lacroix, en entrevue avec La Presse Canadienne.

Le pont Champlain est sous surveillance constante. Un système de fibre optique est même déployé permet de suivre en tout temps tout changement dans la structure.

«L'objectif est de maintenir le pont opérationnel jusqu'au moment où une nouvelle structure sera construite. Le gouvernement parle de 2018, donc le mandat est de maintenir la structure opérationnelle et on va poursuivre en faisant beaucoup de travaux préventifs», a expliqué M. Lacroix.

Quant aux travaux des prochains mois, la société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain insiste sur son désir qu'ils aient un impact minime sur les automobilistes.

Il faut dire que la Société mènera aussi des travaux sur le pont Mercier, qui eux pourraient avoir un impact sur les automobilistes. Elle souhaite donc s'assurer que les Montréalais n'auront pas à endurer une dose double de travaux sur les ponts cet été.

PLUS:pc