NOUVELLES

Turquie: l'anniversaire des manifs antigouvernementales vire à l'affrontement

31/05/2014 11:56 EDT | Actualisé 31/07/2014 05:12 EDT

ISTANBUL - Les policiers turcs ont utilisé des grenades de gaz lacrymogène et des canons à eau pour disperser les protestataires qui ont défié l'avertissement du premier ministre et se sont rassemblés à Istanbul et à Ankara afin de souligner l'anniversaire des manifestations antigouvernementales de l'an dernier.

La brigade anti-émeute a aspergé de gaz lacrymogène des centaines de contestataires réunis sur une importante rue piétonnière menant à la principale place d'Istanbul, Taksim. Des affrontements ont également éclaté à Ankara, la capitale, où les forces de l'ordre ont eu recours à des canons à eau pour repousser des manifestants qui leur lançaient des roches.

L'agence de presse turque Dogan a diffusé des images montrant des policiers, certains habillés en civil, arrêter plusieurs personnes dans les deux villes.

De nombreux policiers ont bloqué l'accès à la place Taksim et les médias locaux ont rapporté que 25 000 agents et 50 canons à eau avaient été déployés à travers Istanbul afin de prévenir tout rassemblement.

Plus tôt, le premier ministre Recep Tayyip Erdogan avait avisé les activistes de se tenir loin de la place, affirmant que la police avait reçu des ordres très stricts pour empêcher les manifestations.

En dépit de l'interdiction, des centaines de manifestants ont tenté d'atteindre la place Taksim, samedi.

À la fin du mois de mai et au début du mois de juin l'an dernier, des centaines de milliers de Turcs étaient descendus dans les rues pour dénoncer le gouvernement de plus en plus autocratique de M. Erdogan et exiger des réformes démocratiques.

Le soulèvement avait été provoqué par la décision des autorités turques de raser les arbres du parc Gezi, situé sur la place Taksim, afin de construire un centre commercial.

La colère suscitée par la répression souvent brutale des rassemblements par les forces de l'ordre avait donné lieu à des manifestations dans d'autres villes, les plus importantes à survenir en Turquie depuis les dernières décennies.

Des milliers de personnes ont été blessées et au moins 12 ont perdu la vie durant ces rassemblements antigouvernementaux.

PLUS:pc